Homicide involontaire : le jockey Simon Jones exonéré de tout blâme

Avec le soutien de

Le jockey sud-africain Simon Jones a été acquitté au bénéfice du doute par manque de preuves contre lui. Un verdict rendu avant-hier, mercredi 5 juin, en Cour intermédiaire.

Accusé d’avoir tué deux hommes au volant de son 4x4 aux petites heures du matin le dimanche 30 mai 2010 dans le virage situé après le temple tamoul de Beaux-Songes, le jockey Simon Paul Jones a été blanchi par la Cour intermédiaire mercredi dernier. Selon la magistrate Wendy Rangan, le ministère public n’a pu fournir les preuves nécessaires pour prouver la culpabilité du suspect.

A la lumière des témoignages des enquêteurs, la magistrate estime que la Mazda a elle-aussi quitté sa voie. Elle ajoute que la position du 4x4 après l’impact n’a pu déterminer si le jockey conduisait de manière imprudente ou s’il roulait à vive allure. Elle affirme également que Simon Jones était blessé aux lèvres, ce qui justifie la non-déclaration de l’accident dans un délai de quatre heures.

En cour, Simon Jones, défendu par Me Maxime Sauzier, Senior Counsel, avait déclaré qu’il ne consommait pas d’alcool durant la saison hippique et qu’il roulait à environ 50 km/h et qu’il n’a pas quitté la voie de gauche à aucun moment. Ce dernier explique qu’il s’est rendu en clinique, craignant que les proches des victimes ne viennent le trouver à l’hôpital.

La police, quant à elle, n’a pas inscrit dans son Occurrence Book que la clinique Fortis-Darné lui avait refusé l’accès. Elle n’a également pas consigné la déposition d’un responsable de l’établissement.

Pour rappel, le 30 mai 2010, la Toyota Hilux D-4D du jockey, qui revenait de Flic-en-Flac, a embouti la Mazda 323 conduite par Charles Appadu, 54 ans. Accompagné de son gendre Patrick Chicorée, 37 ans, il venait de déposer des proches à Palma et redescendait en direction de Bambous.

Selon l’enquête de la police, le 4x4 aurait quitté sa voie pour entrer en collision avec la Mazda. Au vu du gabarit du tout-terrain, les occupants du break ont été compressés dans l’habitacle.. Charles Appadu est décédé à l’hôpital alors que son gendre a rendu l’âme 24 heures plus tard.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires