Hervé Aimé «Une nouvelle formule pour définir les subventions aux Collectivités locales»

Avec le soutien de

Le ministre des Administration régionales, Hervé Aimé, a annoncé que la formule utilisée pour calculer les subventions aux municipalités et des conseils de district sera bientôt remplacée.

Les officiers du ministère des Administrations régionales finalisent une nouvelle méthode de calcul, a répondu Hervé Aimé aux députés de l’opposition lors de l’étude du budget en comité, hier jeudi 9 novembre, au Parlement.

«Il était nécessaire de revoir cette formule qui date de plus de 20 ans. Le besoin d’une nouvelle façon de calculer les subventions se faisait sentir depuis longtemps», a précisé le ministre Aimé. Toutefois, il n’a pas souhaité donner plus de détails de cette méthodologie qui s’annonce novatrice. Aux membres de l’opposition, dont Rajesh Bhagwan et Steve Obeegadoo, qui voulaient en savoir plus, il a simplement déclaré qu’ils pourront bientôt prendre connaissance des nouvelles dispositions.

D’autre part, la Chambre a été informée que la station de transfert de la Chaumière, qui viendra remplacer celle de Saint-Martin, sera opérationnelle à partir de février de l’année prochaine. La station de Saint-Martin cessera par la suite ses activités.

Des allocations budgétaires de 94 millions pour le renouvellement des équipements pour les pompiers seront, essentiellement, utilisés pour l’achat de véhicules modernes pour combattre les incendies en hauteur. Le ministère envisage l’acquisition d’au moins un camion doté d’une échelle pouvant atteindre le vingtième étage d’un immeuble.

De son côté, toujours hier au Parlement, Maya Hanoomanjee a indiqué que les constructions d’hôpitaux spécialisés étaient encore au stade d’étude. Même les terrains sur lesquels seront érigés ces hôpitaux n’ont pas encore été identifiés. Les études de faisabilité devront débuter dans les mois à venir.

Autre point soulevé lors de l’étude en comité du budget de ce ministère est l’augmentation des allocations pour l’achat de médicaments, qui passent de Rs 672,8 millions pour l’année en cours à Rs 927,8 millions pour l’année 2011. Une augmentation qui n’a pas manqué d’attirer l’attention de l’opposition. La ministre a expliqué que cette hausse est justifiée par une utilisation accrue de produits pharmaceutiques de même que par le coût de fret. Les traitements coûteux des maladies non-transmissibles sont, également, en constante hausse.

Quant au budget alloué pour le traitement des patients à l’étranger, il baisse de Rs 3 millions pour se situer à Rs 10,8 millions. Le ministère de la Santé prévoit que plus de patients seront traités à Maurice par des équipes médicales spécialisées venant de pays amis. En outre, un Memorandum of Understanding sera signé avec certaines cliniques privées pour que les patients puissent bénéficier de leurs services.

Par ailleurs, Maya Hanoomanjee a annoncé une augmentation de la flotte des ambulances qui passera de 59 à 74 durant l’année 2011.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires