Hemant Bangaleea : L’homme qui valait Rs 600 millions roule pour qui ?

Avec le soutien de

L’homme qui valait Rs 600 millions


De colleur d’affiches le temps de trois campagnes électorales à multimillionnaire, il n’y a qu’un pas.

Soupçonné de blanchiment tant par l’ICAC et d’évasion fiscale par la MRA, Hemant Bangaleea devra expliquer ce qui a fait de lui un businessman aux comptes si bien garnis. L’opposition croit savoir qu’il détient un pactole de plus de Rs 600 millions sur un compte à la HSBC de Singapour. La Commission anticorruption et la MRA peuvent, elles, désormais s’enquérir des détails du compte singapourien.

Fils de Ramduth Bangaleea et de Jassodah Teeluck, l’ancien chauffeur de Mauritius Telecom ( MT) ne semble pas, du moins localement, être à la tête d’affaires très fructueuses. Huit mois avant qu’il ne quitte MT, il fonde Direct Deal Ltd, une société censée opérer une succursale de money changer à Pointe- aux- Piments. Ses partenaires sont Ravindranath Rampat, avec qui il a effectué des transactions immobilières, Ishwary Neetye et Ramchandar Sekar Poolsy, gérant d’une station- service à Triolet. Il a aussi une société dormante, Dekhathem Ltd, incorporée en 2001 et dont ses partenaires sont Jean Marc David Chui Wan Cheong, Anuradha Yetty, née Gopaul, et Anita Puddoo, née Balloo, directrice à la Sugar Industry Labour Welfare Fund.

Pour un multimillionnaire, il ne semble pas très dispendieux. Selon son casier hypothécaire, il a contracté un prêt d’un montant de Rs 4 millions auprès de Bank One pour l’achat d’un terrain à Pointe- aux- Canonniers en février 2009. En mars 2011, il a également obtenu un prêt de Rs 1 million de la Banque de Développement pour lancer un projet. Selon le Premier ministre qui a répondu à la PNQ du leader de l’opposition mardi, Hemant Bangaleea a aussi fait l’acquisition de deux biens immobiliers, à Triolet et à Pointe- aux- Canonniers, en 2007 pour un coût total de Rs 5,4 millions.

Censé être un courtier pour les terres de l’État octroyées à des agents du PTr, il a aussi tenté d’avoir sa part à sept reprises. Il a fait trois demandes en 2000 pour la construction de chalets au Morne, une en 2005 pour la construction d’un hôtel et de bungalows à Vieux- Grand- Port ainsi que trois autres en 2006 pour un projet d’hôtel dans la région de Rivière- Noire, Rivière- du- Rempart et Savane. Aucune n’a été acceptée par le ministère des Terres, Hemant Bangaleea étant soupçonné de faux dans la réservation de deux portions de terres de l’Etat à La Cambuse et Bel- Ombre, deux sites très courus par les spécialistes du tourisme. Il a pourtant versé Rs 625 000 à titre de Reservation Fees et de Survey Fees.

En juin de cette année, la MRA a ouvert une nouvelle enquête sur Hemant Bangaleea quant à son intérêt pour le rachat pour plusieurs millions de l’hôtel Silver Beach, anciennement Moonlight Bay, à Grande- Rivière- Sud- Ouest. Son compte à Singapour est également sur la sellette.

D’ici huit semaines, la MRA devrait rendre son rapport sur les fi nances de l’agent rouge. Une précédente enquête a été relancée suite aux allégations de Nitesh Ramdharry et au chèque de 3,8 millions de dollars singapouriens, soit Rs 95 millions, que Hemant Bangaleea lui aurait remis.

Il semblerait également que les comptes présumés de Hemant Bangaleea ne concordent pas avec les revenus qu’il a accumulés en tant que videur, chauffeur et homme d’affaires qui voyage beaucoup.

Genève ne figure pas sur sa destination de départ mais il aurait pu prendre un vol de correspondance de Dubaï, ce que s’attèlent à vérifi er les autorités mauriciennes.

La fréquence de ses voyages a augmenté en 2012 : il a pris l’avion à dix reprises cette année et est rentré de son dernier déplacement à l’étranger quatre jours avant que le Central CID ne l’arrête.

D’ici huit semaines, la MRA devrait rendre son rapport sur les fi nances de l’agent rouge.
&nbsp
&nbsp

***
A lire dans l`express-dimanche ce 25 novembre 2012 sur le même dossier

ARGENT SALE : Pour qui roule Bangaleea ?
Et
&nbsp

MORT INEXPLIQUÉE : Indur, le cadeau empoisonné
&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires