Handball: Jessie Thérèse, premier Mauricien à jouer à la Réunion

Avec le soutien de

En signant pour un an à la Jeunesse Sportive Bénédictine, Jessie Thérèse est devenu le premier Mauricien à évoluer sous les couleurs d’une équipe réunionnaise en championnat préfédéral. Vendredi dernier, il a joué son premier match officiel sous ses nouvelles couleurs face à St-Pierre. Les Rouge et Blanc l’ont, facilement, emporté par 33 à 19 avec trois buts de l’ancien handballeur et entraîneur de vingt-quatre ans, de l’Union Sportive de Beau Bassin Rose Hill et de Plaisance HBC.

Le Mauricien se trouve, actuellement, à l’île Soeur afin de suivre une formation de Brevet d’Etat d’Educateur Sportif. Autant joindre l’utile à l’agréable, s’est-il dit. Durant son passage d’un an au Pole Espoir, quand il avait dix-huit ans, il s’était lié d’amitié avec plusieurs personnes dans le giron. Forcément, quand l’occasion d’intégrer la formation championne en titre à la Réunion, s’est présentée, il n’a pas réfléchi à deux fois.

Habitué au rôle de demi centre, l’entraîneur réunionnais, Fernand Chan Kune l’a placé sur l’aile gauche. Une déception, mais la satisfaction a pris le dessus quand il a appris qu’il était titulaire.

« J’ai eu un choc quand il m’a mis dans les sept premiers. Il m’a fait confiance. Mais je ne me suis pas encore adapté avec les combinaisons de jeu », avoue Jessie Thérèse. Par la suite, durant le match, il a évolué à son poste de prédilection.

Ce vendredi, la JSB affrontera le Tampon. L’habitant de Plaisance pense, déjà, au prochain match, mais avoue que la tâche qui l’attend pendant la saison 2010 - 2011 ne sera pas de tout repos. « C’est un gros challenge par ce qu’il y a beaucoup de bons joueurs. Ils sont vingt dans l’effectif complet.

L’entraîneur m’a dit qu’il a apprécié ma combativité et mon état d’esprit. Mais je suis content. Je continue à emmagasiner le maximum d’expérience et à réaliser mes rêves », avance-t-il.

Une nouvelle aventure débute, donc, pour lui. En fait, il évoque ses regrets par rapport au fait qu’il n’y a pas eu d’opportunités à Maurice. « Cela fait un an que je suis retourné de Hongrie avec mon diplôme (Ndlr : Il avait suivi un stage de formateur pendant quatre mois avec le soutien de la Solidarité Olympique), personne n’a rien fait », peste-t-il. Qu’importe, tout cela fait partie du passé dorénavant.

Il semble que son avenir se trouve à la Réunion. Pour cela, il tient à remercier ses parents qui le soutiennent dans sa démarche. « Je remercie également Harry Lioen Kao pour mon affiliation à la JSB et mon agent personnel, Pascal Rivière, qui s’occupe des mes démarches administratives » , conclut-il.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires