Handball - Guy Caramsing Challenge Cup : L’USBBRH remporte son premier trophée de l’année

Avec le soutien de

L’Union sportive de Beau-Bassin-Rose-Hill avait déjà assuré sa victoire dès la première mi-temps

L’Union sportive de Beau-Bassin-Rose-Hill démarre fort la saison. Dimanche dernier, lors de la finale du Trophée Guy Caramsing réservé aux équipes masculines, les champions de Maurice sortants ont pris le dessus sur le Curepipe Starlight par 32 buts à 22 après avoir déjà fait la différence à la pause par 16 à 12 au Gymnase Dr James-Burty-David à Curepipe.
 

La première compétition destinée à honorer la mémoire de feu Guy Caramsing a donc pris fin dimanche dernier après une semaine de matches dans les deux poules. Dans la poule A, l’USBBRH avait terminé en tête, suivi de Curepipe Starlight ‘A’, de l’AS Vacoas-Phoenix et de Trou-aux-Biches. Dans l’autre poule, c’est le Curepipe Starlight ‘B’ qui s’est démarqué, suivi de Plaisance HBC, de Blue Star et de l’US Richelieu.
 

Dimanche, en prélude à la finale, Plaisance HBC a donné le ton en prenant la troisième place de cette compétition après avoir disposé du Curepipe Starlight ‘A’ par 28 buts à 20. Avant la finale, l’organisation avait prévu un match entre les anciennes gloires du Rangers Handball Club, dont le président était justement Guy Caramsing.
 

Parmi les anciens éléments de ce club qui avait été sacré champion de Maurice plusieurs fois vers la fin des années 1990, on retrouvait des gars comme Thierry Etrange, Jeannot Dorasamy, Jean-Noël Descubes, Stéphane Virginie, Vincent Chowrimootoo et les deux fils de Guy Caramsing, soit Bruno et Burty. Pour l’occasion, ils devaient se mesurer à l’ASVP, comprenant deux anciens joueurs de Rangers, soit Stephane Soopramanien et Bernard Amoordon. Le score de 6-5 en faveur des Vacoassiens dans cette explication de deux mi-temps de dix minutes est purement anecdotique. L’essentiel était de faire honneur à l’ancien dirigeant qui a œuvré pour le handball dans la Ville Lumière.
 

Comme le soulignait Burty Caramsing en rigolant, «les mouvements étaient là, dans l’esprit, mais les jambes arrivaient difficilement à suivre». La cheville ouvrière de la compétition ajoute, plus sérieusement, que pour une première, l’organisation a été bonne malgré quelques manquements. Lors d’un match par exemple, un jeune joueur du Curepipe Starlight a été suspendu pour comportement peu responsable dans les gradins. Burty Caramsing ajoute néanmoins qu’il a apprécié le fait qu’après la victoire de l’USBBRH, lors de la remise des récompenses, la formation des Villes sœurs a offert le trophée à la veuve de Guy Caramsing, par le biais de Gervais Dorasamy, dirigeant de l’USBBRH.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires