Guérir le diabète avec une transplantation du pancréas

Avec le soutien de

Depuis la première transplantation du cœur du professeur Barnard, les choses ont bien évolué. Le succès de la transplantation va en grandissant. Les résultats sont toujours plus convaincants (moins de rejets, durée de vie supérieure, ...) et des organes qu’on considérait comme impossible à transplanter, notamment le pancréas, sont aujourd’hui transplantés presque quotidiennement dans le monde.


La transplantation de pancréas est aujourd'hui cliniquement bien établie et nécessite, comme pour les autres transplantations, la prise à vie de médicaments contre un rejet de l'organe (immunosuppresseurs).


Les diabétiques du type 1 sur lesquels une transplantation du pancréas a été effectuée avec succès se passent des injections d'insuline et les mesures du taux de glycémie au bout d'un certain temps. La greffe permet aussi d'enrayer l'évolution des séquelles organiques liées au diabète.


Dans la majorité des cas, un rein est transplanté en même temps que le pancréas.


Des avancées ont permis d'isoler les îlots de Langerhans dans le pancréas et de ne transplanter que ces îlots plutôt que l'organe entier. Ce qui permet des transplantations de parties de pancréas prélevées sur des personnes vivantes.


Mais Maurice est encore loin de ces avancées qui ne sont cependant pas hors de la portée de l’île.

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x