Gro Derek : Bérenger dénonce une tentative de « cover up » des dénonciations de Cehl Meeah

Avec le soutien de

Le leader de l’opposition s’interroge sur l’initiative de la Commission anticorruption (ICAC) de reprendre, à son compte, une partie de l’enquête sur le réseau du trafic de drogue de Dereck Jean Jacques, dit Gro Derek. Il soupçonne une tentative de "cover up".

Paul Bérenger est revenu sur l’affaire Gro Derek, lors d’un congrès nocturne à Cité La Cure, le mercredi 28 novembre. Devant ses partisans rassemblés à proximité de la gare routière de la localité, il a fait comprendre qu’il fallait «regarder aussi du côté de Cehl Meeah».

«Pourquoi une enquête parallèle de l’ICAC», s’est demandé le leader du Mouvement militant mauricien.

Il faisait allusion aux dénonciations du leader du Front solidarité mauricien (FSM) qui concernerait, selon ses dires, un transfert de Rs 25 millions à partir du compte d’un ministre. Il associe cette transaction à l’affaire Gro Derek en soutenant qu’elle aurait eu lieu «quelques jours» seulement après que la Mauritius Revenue Authority ait réclamé Rs 20 millions à Dereck Jean Jacques.

Paul Bérenger a, semble-t-il, hâte de savoir comment le Premier ministre compte gérer cette situation.

«Les scandales se succèdent et il y a cover up sur cover up, s’insurge-t-il.

Quant au chef du gouvernement, il n’a fait aucun commentaire depuis qu’il a reçu le leader du FSM à son bureau. Ce dernier après avoir fait des allégations contre des élus de la majorité à l’Assemblée nationale, mardi dernier, a lancé un ultimatum à Navin Ramgoolam. Il lui donne jusqu’à demain, dix heures, pour agir avant qu’il ne se rende lui-même au Central Criminal Investigation Division (CCID).

&nbsp

Marc ATCHIANE

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires