Gouvernement et opposition rendent un hommage touchant à James-Burty David

Avec le soutien de

L’émotion était palpable dans l’hémicycle en ce mardi 15 décembre.

Le Premier ministre, le leader de l’opposition et le Speaker de l’Assemblée nationale ont tous rendu un vibrant hommage à l’ex ministre, décédé dimanche après-midi.

Une rose rouge, posée sur un papier sur lequel est écrit «Burty, Deeply missed brother», trônait sur la table devant le fauteuil vide qu’occupait jusqu’ici le défunt ministre.

C’est d’une voix cassée par l’émotion que le Premier ministre, Navin Ramgoolam, s’est adressé à la Chambre. Il a d’abord rappelé que c’est avec une incrédulité qui l’a complètement abasourdi qu’il a appris la nouvelle du décès de James-Burty David.

«Il m’est impossible d''''être magnifiquement éloquent sur la mort d''un ami de longues années et qui avait aussi une relation privilégiée et de longue date avec le père de la nation, Sir Seewoosagur Ramgoolam», devait-il confier avant de rappeler les grands moments de la vie du défunt et les qualités dont il a fait preuve au cours de son parcours, que ce soit en tant qu’enseignant, qu’homme de lettres ou de politicien.

«Que l''âme de notre ami défunt tant chéri, James Burty David, trouve maintenant la paix qu''il a tant mérité», conclut Navin Ramgoolam, avant de demander au Speaker de faire parvenir à travers le clerc de l’Assemblée les condoléances du gouvernement et de la Chambre à la famille endeuillée.

C’est fut ensuite au leader de l’opposition de s’associer à cette demande. «C’est le pays tout entier qui s’est retrouvé en état de choc avec l’annonce totalement inattendu du décès du docteur James-Burty David», déclara-t-il. Paul Bérenger devait réitérer ses condoléances à la famille mais également au PTr et à son leader.

Le Speaker, Kailash Prayag, devait ajouter sa voix au concert d’hommages. Visiblement ému lui aussi, le Speaker n’a pas tarit d’éloges pour celui qui a été élu en même temps que lui en 1976. «Mon cœur est en peine. J’ai eu le privilège de le connaître durant ses trente quatre dernières années», affirme-t-il.

Après un minute de silence observé par les parlementaires, la séance a été ajournée au vendredi 15 décembre.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires