A Goodlands : Pravind Jugnauth nostalgique de l’alliance MSM/MMM

Avec le soutien de

Le leader du Mouvement socialiste militant (MSM) dit garder un bon souvenir du travail accompli au sein du gouvernement MSM/MMM de 2000 à 2005. Pravind Jugnauth prévoit qu’il en sera de même&nbsppour l’opposition à la rentrée parlementaire.


Pravind Jugnauth se dit largement satisfait du bilan de l’alliance MSM/MMM dans le passé. Une entente qu’il se dit prêt à renouveler, cette fois, sur le banc de l’opposition en marge de la rentrée parlementaire, le mardi 18 octobre.

« Nous avons déjà travaillé ensemble au sein d’un gouvernement qui a duré&nbspcinq ans. L’alliance MSM/MMM a fourni un résultat et un bilan, sans connaître aucune friction », a-t-il lancé à ses partisans, lors d’un congrès ce mercredi 12 octobre, à Goodlands.

Selon le leader du parti soleil, tout est mis en œuvre, de concert avec le MMM, « pour devenir plus efficace face au gouvernement ». Pravind Jugnauth a aussi appelé à l’unité dans l’intérêt du pays.

D’emblée, Pravind Jugnauth, tout en expliquant les raisons du retrait de son parti du gouvernement, a soutenu que « la dignité est plus importante que le pouvoir ». « Nous avons décidé de quitter tous nos privilèges pour être aux côtés du peuple », a-t-il ajouté.

Abordant l’affaire MedPoint, le leader du MSM dit avoir confiance en la justice. Il explique que c’est la raison pour laquelle il a souhaité effectuer une requête auprès de la Cour suprême pour avoir accès aux procès-verbaux de la réunion du conseil des ministres&nbspdu 18 juin 2010. Des documents essentiels, selon lui, pour assurer sa défense dans l’enquête sur le rachat de la clinique MedPoint. Cet établissement hospitalier appartenant au beau-frère de Pravind Jugnauth a été acquis par l’Etat au coût de Rs 144,7 millions après une deuxième évaluation.

Pravind Jugnauth a également allégué que Jim Seetaram, ministre des Affaires, de l''Entreprise et des Coopératives et ancien membre de son parti, a rejoint la majorité pour concrétiser son projet de téléphérique. Il dit envisager une question parlementaire à cet effet.

Parmi les autres orateurs ayant pris la parole, le président du MSM, Showkutally Soodhun, qui a annoncé qu’il compte divulguer des dossiers contre le président du Parti Travailliste, Patrick Assirvaden. « Nous ne pensons pas qu’à notre confort mais plus à celui du peuple. Nous sommes disposés à aller en prison pour vous », a lâché Showkutally Soodhun.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires