Gondeea: «Le moment est inapproprié pour évacuer les marchands de nos rues»

Avec le soutien de

Deux semaines après votre élection aux fonctions de Lord Maire, vous êtes confronté à l’éternel problème de l’invasion de rue de Port-Louis par les marchands ambulants. Comment vous y prenez-vous?
Dès mon élection, j’ai précisé que j’ai la volonté de résoudre ce problème de marchands ambulants. L’équipe municipale a déjà travaillé depuis six mois sur des solutions. Nous avons un plan qui demande un peu de souplesse de la part des autorités. Nous avons besoin de temps pour la mise en œuvre de ce plan.

Vous demandez aux autorités de faire preuve de souplesse. Donc vous n’êtes pas d’accord avec l’action policière visant à amener les marchands ambulants à évacuer les rues de Port-Louis?
Non, il n’y a pas de désaccord sur le fond de la question. Il faut mettre de l’ordre à Port-Louis. Toutefois, je pense que ce n’est pas le moment approprié pour forcer les marchands ambulants à évacuer les rues. It’s not the right time. En cette période de fin d’année, les marchands ambulants et d’autres personnes veulent, eux aussi, avoir leur boni.

Combien sont-ils?
Il y a en moyenne 1 800 marchands ambulants qui opèrent durant l’année à Port-Louis. Ils sont enregistrés à la mairie. En cette période de fin d’année, 2000 autres viennent grossir leur nombre. Ce sont des enseignants, des collégiens en vacances, même des fonctionnaires.

Donc il ne faut pas les déloger. Êtes-vous en train d’inviter les marchands à défier la loi?
Il faut les déloger, mais pas maintenant. On doit être humain. D’ailleurs, il vaudrait mieux parler de leur déplacement à d’autres points de la ville. La loi régissant les activités des marchands ambulants date de 1910. On ne peut presque un siècle plus tard appliquer la même loi qui est dépassée.

Pourquoi donc ne pas avoir fait une demande pour changer cette loi?
C’est aux autorités nationales de prendre la question à l’Assemblée nationale. Nous avons fait une demande verbale. Il y aurait eu quelque chose en écrit, si la motion y relative proposée il y a quelques mois avait été votée. Mais mon prédécesseur n’a pas jugé bon de l’inscrire à l’ordre du jour.

Dites nous davantage sur votre plan pour résoudre le problème des marchands ambulants?
Je ne peux vous en révéler les détails parce que les discussions avec les parties concernées sont en cours. Toutefois, je vous indiquerai qu’il repose sur le relogement des marchands ambulants à divers points de la ville.

Quels sont ces points?
Nous avons identifié les endroits suivants: la Gare du Nord, la foire Monneron, les anciens locaux de la National Transport Authority à la Gare Victoria et le Ruisseau du Pouce.
Mais les marchands refusent d’emménager dans les étals construits sur le Ruisseau du Pouce…
Ils refusent parce qu’il n’y à là-bas que 400 étals. Comme le nombre de marchands enregistrés s’élève à 1 800, personne ne veut y aller parce que 1 400 autres continueront à opérer dans les rues. On pourra les contraindre à s’installer dans des endroits indiqués quand on pourra accommoder tout le monde. Et par la suite, on interdira les marchands ambulants dans les rues.

Vous avez une réunion ce lundi 8 décembre avec les marchands ambulants. Qu’est-ce qui va en sortir?
Nous écouterons leurs doléances avant de finaliser notre plan d’action.

M. Gondeea, vous n’avez pas été élu Lord Maire pour seulement résoudre le problème des marchands ambulants. Quels est votre projet pour la capitale?
Je veux que Port-Louis retrouve son lustre d’antan et qu’elle devienne une ville propre, bien éclairée et où il y a de la sécurité. Je compte faire éclairer tous les terrains de football pour que les gens puissent pratiquer le sport, le soir. Nous allons également organiser des animations régulières pour que Port-Louis ne soit pas une ville morte durant le week-end. A cet effet, le théâtre de Port-Louis sera rénové.

Si je vous demande quel projet vous souhaiteriez avoir réalisé à la fin de votre mandat…
Faire disparaître les marchands ambulants des rues de la ville…

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires