Garden Party : présence remarquée de l''opposition et absence des membres du gouvernement

Avec le soutien de

La Garden Party donnée par le président de la République à l’occasion de la Fête nationale, a été marqué par la présence des élus de l''''opposition. Ceux de la majorité gouvernementale ont choisi de bouder l’évènement. Une absence critiqué tant par l''opposition que par des rouges "du sérail". Le président se dit, lui, imperturbable.

Ambiance résolument politique à l’occasion de la Garden Party offerte par le président de la République marquant la fin des célébrations du 44e anniversaire de l’indépendance et des&nbsp 20 &nbspans de la République. L’absence des élus de la majorité gouvernementale contrastait visiblement avec la présence très remarquée des députés du Mouvement militant mauricien (MMM) et du Mouvement socialiste militant (MSM).

Les commentaires allaient bon train en aparté sur l’absence du Premier ministre, Navin Ramgoolam et des membres de son gouvernement. Si certains ont catégoriquement refusé de commenter cette absence, d’autre l’ont fait à demi mot. La déclaration la plus forte est sans doute celle du président de la République. Il a affirme sur un ton des plus ironique que l’absence des mambres du gouvernement ne le gène nullement et que chacun est libre de ses faits et gestes.

« Nous sommes dans un pays démocratique et chacun fait ce qu’il a envie de faire. Le Premier ministre&nbsp m’a affirmé qu’il allait peut-être venir après le départ du Président des Seychelles. Quant aux absents cela ne me fait ni chaud ni froid », a déclaré Sir Anerood Jugnauth.

Plusieurs membres de la vielle garde du Parti travailliste (PTr) présents sur place, dont Joseph Tsang Man Kin commentaient à voix basse et en aparté l’absence de membres de députés rouges. L’ancien ministre de la Culture qui n’a pas voulu s’en prendre directement aux membres de son parti. Il a toutefois tenu à souligner la présence des travaillistes, selon lui, pétris des les principes de la vielle école rouge.

« Les travaillistes que j’ai rencontré cet après-midi sont ceux qui viennent du sérail. Ceux qui ont appris à respecter les institutions, qui ont appris à voir l’institution et non l’homme. Chacun doit prendre ses responsabilité face à lui-même et sa conscience. La question qui se pose est qui sont ceux qui défendront la maison rouge quand les dés seront jetés », se demande Joseph Tsang Man Kin.

Du côté de l’opposition on regrette l’absence des membres du gouvernement. On soulève&nbsp&nbsp la question du respect des institutions qui est remis sur le tapis.

« C’est une grande tristesse pour la République. Il y des fonctions qui sont au-dessus de l’appartenance et des calculs politiques. Participer à la Garden Party relève également du respect des institutions », soutient le secrétaire général du MSM, Nando Bodha.


Le député mauve, Adil Ameer Meea, déclare pour sa part qu’il ne souhaite pas entrer dans une polémique sans manquer, toutefois d’égratigner le gouvernement.

« Je ne souhaite pas entrer dans une polémique pour une occasion aussi solennelle qu’est l’anniversaire de l’indépendance et de la République. Mais il est clair aujourd’hui qu’en terme de respect des institutions nous n’avons aucune leçon à recevoir de la majorité gouvernementale », indique-t-il.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires