Gabon :Des opposants affrontent la police à Libreville

Avec le soutien de

Les forces de sécurité gabonaises ont tiré des grenades lacrymogènes jeudi à Libreville sur des centaines de manifestants d''''opposition, faisant des dizaines de blessés selon des témoins.

Les manifestants entendaient manifester leur soutien au leader de l''Union nationale, André Mba Obamé, qui s''est autoproclamé président mardi, un an et demi après l''élection controversée d''Ali Bongo Odimba.

Celui-ci avait été déclaré vainqueur avec 41,79% des voix, devant l''opposant historique Pierre Mamboundou (25,66%) et l''ancien ministre Mba Obamé (25,33%). Le scrutin, jugé truqué par les opposants au fils du défunt Omar Bongo, avait été suivi d''émeutes dans tout le pays.

"Je suis le président du Gabon et le peuple attend de moi un certain nombre de choses", a dit Bongo jeudi aux journalistes à Tchibanga, dans la province méridionale de Nyanga.

"Au terme de mon mandat, les Gabonais seuls jugeront si je dois partir (...) ou pas, et non un individu qui se lève un beau matin", a-t-il ajouté.

Mba Obamé avait lancé mardi devant des milliers de ses partisans: "Assumons nos responsabilités. Nous ne sommes pas moins courageux que les Ivoiriens ou les Tunisiens (...). L''histoire est en marche, allons de l''avant !"

Le ministre de l''Intérieur, Jean-François Ndongou, a dissous mercredi l''Union nationale et accusé de "crime de haute trahison" son leader, qui s''est réfugié à la représentation des Nations unies à Libreville.

Ses partisans sont descendus jeudi par centaines dans les rues de la capitale, habituellement assoupie, et se sont regroupés devant les locaux de l''Onu après s''être heurtés à la police.

L''Union africaine (UA) a exprimé son inquiétude devant la tension au Gabon, dont elle a imputé la responsabilité à l''autoproclamation de Mba Obamé comme chef de l''Etat.

Le président de la commission de l''UA, Jean Ping, lui-même gabonais, a incité "tous les acteurs politiques au Gabon de faire preuve de retenue" et "exprimé l''espoir que les dirigeants du Gabon et son peuple auront la sagesse de trouver la voie du progrès".

(Source: Reuters )

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires