Fusion Cim et Swan Insurance : la Competition Commission invite les stakeholders à réagir

Avec le soutien de

Les parties prenantes ont jusqu’à ce 10 février pour envoyer leurs commentaires&nbspà la&nbspCompetition Commission of Mauritius, sur le projet de fusion entre la Cim Insurance et Swan Group of Insurance.

La fusion entre Cim Insurance et le Swan Group of Insurance fait l’objet d’une enquête approfondie de la Competition Commission. A cet effet, la commission invite les parties prenantes à envoyer leur point de vue jusqu’à ce vendredi 10 février à 15 heures.

Le Groupe Rogers décide, début décembre 2011, de se séparer de sa filiale Cim Insurance. Swan et Anglo Mauritius se positionnent pour le rachat de cette compagnie. Quelques jours plus tard, les deux groupes font une application pour la fusion entre leurs deux compagnies d’assurance.

Le directeur de commission de concurrence a déjà examiné ce dossier, et est d’accord avec cette fusion. Mais le dernier mot reviendra aux commissaires, qui seront appelés à trancher.

Les deux compagnies d’assurances ont déjà pris les devants pour rassurer le public quant à leurs futures activités. Elles s’accordent à offrir les mêmes services qu’auparavant aux mêmes prix et s’engagent à ne pas faire de mauvaises pratiques pour asseoir leur nouvelle force sur le marché des assurances.

Cim Insurance offre des services d’assurance générale — accident, voyage, maladie – de même que pour les plans de pension. Les activités générales de l’entreprise passeront sous le contrôle de Swan Insurance, alors que le fonds de pension sera contrôlé par Anglo-Mauritius.

Pour Jayen Chellum, secrétaire général de l’Association des Consommateurs de l’île Maurice (ACIM), « cette fusion est surtout dans l’intérêt des entreprises concernées, plutôt que des consommateurs ».

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires