Fukushima : après le typhon, de l'eau radioactive retrouvée dans un fossé menant à l'océan

Avec le soutien de

Après le passage du puissant typhon Wipha sur l'est du Japon, l'opérateur de la centrale accidentée de Fukushima, Tepco, a indiqué jeudi 17 octobre avoir retrouvé de l'eau fortement radioactive dans un fossé menant à la mer.
 
Des niveaux de 1 400 à 2 300 becquerels par litre de rayonnements bêta (provoqués notamment par le strontium 90) ont été décelés dans ce fossé, qui relie la zone montagneuse où sont installés des réservoirs d'eau radioactive à l'océan Pacifique. Tepco n'avait jamais mesuré de telles concentrations dans ces points, contrôlés tous les jours.
 
"Nous pensons qu'à cause du typhon, la pluie a entraîné avec elle de la terre souillée dans le fossé", a expliqué l'opérateur, qui a promis de procéder au nettoyage de la zone, et de vérifier les éventuels effets sur l'eau de mer.
 
DE L'EAU CONTAMINÉE DÉVERSÉE DANS LA NATURE
 
Mercredi soir, Tepco avait assuré que toutes les précautions avaient été prises avant l'arrivée du typhon, et déclaré n'avoir constaté aucun dommage sérieux. "A en juger par les résultats de la surveillance de l'eau de mer, il n'y a eu aucun impact sur l'océan", avait-il aussi affirmé. Toutefois, les précipitations ont dépassé ses prévisions, et Tepco a dû relâcher dans la nature d'importantes quantités d'eau de pluie qui s'était accumulée dans les zones des réservoirs.
 
De nombreuses avaries ont eu lieu récemment à la centrale de Fukushima, sinistrée par le tsunami du 11 mars 2011, forçant Tepco à augmenter les moyens affectés à la gestion de l'eau radioactive, et le gouvernement à s'impliquer davantage pour rassurer la communauté internationale. Le premier ministre, Shinzo Abe, a assuré mercredi que le gouvernement serait "en première ligne" pour gérer ces problèmes d'eau radioactive.
 
TYPHON WIPHA : 17 MORTS
 
Le typhon Wipha, l'un des plus puissants de la décennie, qui a balayé le sud et l'est du Japon mardi soir et mercredi, a fait dix-sept morts, dont seize sur une petite île touristique, Oshima, où les autorités restaient toujours sans nouvelles d'une cinquantaine d'autres habitants. Plus de trente maisons y ont été détruites, notamment par des glissements de terrain, et une rivière en crue a également fait de nombreuses victimes. 
 
Vingt-sixième typhon de la saison en Asie, Wipha a aussi provoqué de très fortes pluies et des vents violents sur la côte Pacifique de la grande île de Honshu, notamment dans la région de la mégapole tokyoïte. Mercredi dans la journée, le typhon s'est amenuisé en dépression, provoquant toujours de forts vents au-dessus de l'océan Pacifique, à l'est de Hokkaido, plus grande île septentrionale de l'archipel nippon.
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires