Fraude de Rs 3,7 milliards : un Mauricien condamné à sept ans de prison en Angleterre

Avec le soutien de

Un Mauricien et un Anglais ont été condamnés ce vendredi 18 mars à sept ans de prison pour des fraudes totalisant 78 millions de livres. Ils réclamaient des prêts pour des acquisitions immobilières fictives et ont même tenté de flouer le département de la TVA britannique.

Conrad Martin, homme à identités multiples après divers changements de noms, un Mauricien de 32 ans domicilié en Angleterre a été condamné à sept ans de prison ce vendredi 18 mars&nbsp par la Southpark Crown Court pour une fraude établie à 78 millions livres sterling, soit la bagatelle de Rs 3,7 milliards.

Avec son complice, Richard Murkin, 44 ans, Conrad Martin est tombé dans les filets de la police après qu’ils eurent tenté de soutirer 12 millions de livres - Rs 573,6 millions - au département de la TVA. Sous le prétexte d’être des businessmen en train d’aménager un hôtel grand luxe à Maurice, ils ont passé une importante grosse commande auprès d’une entreprise spécialisée dans la fabrication de meubles et ont ainsi présenté leur demande de remboursement de la TVA.

Il s’avère qu’ils ont mis la main sur les plans d’un hôtel en construction dans l’île pour donner un semblant d’authenticité à leur projet. Ils se faisaient passer pour de agents immobiliers qui existent réellement pour mettre leur projet à exécution. La combine était toute simple : ils se présentaient comme acheteurs potentiels de biens immobiliers et réclamaient un prêts, mettant ces futures acquisitions en hypothèque.

Ils ont ainsi touché 8 millions de livres - Rs 382,4 millions – dans un premier cas. Ils espéraient empocher un pactole additionnel de 70 millions de livres - Rs 3,3 milliards – auprès d’une banque en 2007 en faisant croire qu’ils allaient faire l’acquisition de deux immeubles abritant des supermarchés portant l’enseigne Tesco dans le pays de Galles.

Alors que les deux supermarchés étaient évalués à 54 millions de livres, ils ont soutenu à la banque que ceux-ci valaient 90 millions et qu’ils n’avaient que 20 millions en main et que Tesco allaient leur avancer une location de 7 millions l’an sur quatorze ans. En réalité, la location des deux supermarchés n’était que de 2,8 millions de livres par année.&nbsp

Mais la banque a fini par se rendre compte de la vérité quand elle s’est aperçue que les documents qui lui ont été fournis étaient des faux. En même temps, la police avait été avertie sur la fraude à la TVA. Malheureusement pour l’entreprise de meubles, Arbor Ventum Projects, elle a dû mettre la clé sous le paillasson, ayant fait banqueroute à cause de ces deux escrocs et ses treize employés se sont retrouvés au chômage.

Le directeur d’Arbor Ventum Projets, Nicholas Powell a fait part de l’humiliation et de la honte qu’il a subies en venant témoigner à la barre. Il lui a pris douze ans pour amener son entreprise là où elle était mais du jour au lendemain, à cause des deux escrocs, son entreprise a été placée sous administration judiciaire. Il lui a fallu vendre sa maison pour rembourser ses dettes et toute cette affaire a fini par lui causer des soucis familiaux et des troubles de santé.

Le Mauricien et son complice ont reconnu leurs torts lors de leurs comparutions en janvier dernier mais il s’avère que notre compatriote a déjà été condamné à deux reprises pour fraude. Dans un cas, il a pu échapper à une amende de 200 000 livres et une peine de prison en présentant de fausses attestations de bonne conduite.&nbsp

Les deux complices ont ainsi écopé de cinq ans de prison pour la fraude grâce aux hypothèques et de deux ans additionnels pour la fraude à la TVA. Le juge Anthony Pitts ayant rejeté l’argument de la défense à l’effet que le Mauricien et son complice ont dû passer à l’acte subi des pressions de la part de certains gangs.

Le représentant de la poursuite, David Durose, a révélé que le duo a commencé à tondre les institutions financières dès 2006. A travers des hypothèques sur des maisons et une pizzeria, entre autres.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires