Fraude alléguée à AML : un cinquième suspect arrêté par l’ICAC

Avec le soutien de

 A l’aéroport, des irrégularités auraient été notées dans l’allocation de «petits» contrats de nettoyage et d’entretien de la clôture par AML.

L’ICAC progresse dans son enquête sur une série d’irrégularités à Airports of Mauritius Ltd (AML). Après l’arrestation de quatre anciens cadres, la semaine dernière, cette fois c’est un technicien, Anand Lollbeeharry, qui  a été arrêté ce mercredi 25 septembre.

Technicien à Airports of Mauritius (AML), Anand Lollbeeharry est accusé de conflits d’intérêts au sein de la compagnie. Il a été arrêté ce mercredi 25 septembre. Déjà, l’Independant Commission against Corruption (ICAC) a procédé à l’arrestation de quatre anciens cadres d’AML la semaine dernière, mardi 17 septembre.

Le technicien travaille au département d’Asset and Maintenance à AML. Il comparait en ce moment en cour de Mahébourg.

Toute cette affaire a été mise au jour suite à un audit interne au sein d’AML dans le cadre des travaux sur le site. L’ICAC avait alors démarré son enquête. Et lors d’une visite sur le terrain pour constater les travaux  en question, il est ressorti qu’il manquerait notamment plusieurs kilomètres de ruban en béton sur la clôture de l’aéroport…

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires