Fraude à la Bramer Bank : Jaya Pillay dit avoir reçu un acompte pour un terrain

Avec le soutien de

L’ancien directeur de la State Bank de Rose-Belle a été arrêté pour complicité dans le détournement de plusieurs dizaines de millions de roupies à la Bramer Bank. Il explique que les Rs 400 000 qu’il a reçues d’un suspect sont un acompte pour l’achat du terrain de sa compagne.

Dix mois après une première arrestation dans le cadre de son enquête à la Bramer Bank, la police a procédé à l’interpellation d’un ancien directeur de la State Bank de Rose-Belle. Agé d’une cinquantaine d’années, Jaya Pillay a été entendu par les enquêteurs de la Special Cell du Central CID ce jeudi 21 juin 2012 pour avoir reçu près d’un demi-million de roupies sous forme de plusieurs chèques de la part d’un des protagonistes de cette affaire.

Mis devant les faits à l’issue d’une Mareva Injuction émise sur les comptes des différents suspects dans cette affaire, Jaya Pillay a nié être partie prenante de cette fraude qui a soulagé la Bramer Bank de plusieurs dizaines de millions de roupies. Cette affaire lui a d’ailleurs valu une mise à la retraite anticipée, des comptes ayant été ouverts à la State Bank de Rose-Belle pour récupérer une partie de l’argent détourné.

Interrogé quant à ces chèques, cet ancien footballeur a fait ressortir que les Rs 400 000 qu’il a perçus de l’un des suspects ne sont, en fait, qu’une « part payment » pour l’achat d’un terrain appartenant à sa compagne et qui est située à St-Pierre. Celle-ci avait placé une annonce dans le quotidien l’express et l’un des suspects dans l’affaire Bramer lui a versé cet acompte quelques jours avant son arrestation.

Jaya Pillay explique avoir versé les chèques dans le compte en banque de sa compagne. Mais avec le gel des comptes de l’ensemble suspects quand le pot aux roses a été découvert, dit-il, celle-ci n’a pu toucher cet argent et elle a fini par vendre son bien pour la somme de Rs 1,5 million.&nbsp

Assisté de l’avocat Kishore Pertaub, Jaya Pillay devra de nouveau être entendu la semaine prochaine. Il est actuellement en liberté provisoire, ayant été placé en liberté conditionnelle après une inculpation provisoire de complicité dans les détournements de fonds à la Bramer Bank.

A ce jour, le cerveau présumé dans cette affaire est Chandra Prakashsingh Dip, un auditeur de 27 ans habitant Rose-Belle. Déjà impliqué dans une fraude de Rs 11 millions à la Barclays Bank en 2008, il est accusé d’avoir ourdi un plan avec un employé de la Bramer Bank, une filiale de la British American Investment (BAI), pour effectuer des transferts, grâce à des documents falsifiés, sur les comptes de tierces personnes dans une tentative de masquer la fraude.

L’affaire a été révélée grâce à un client africain de l’établissement intrigué par un transfert conséquent de son compte. L’argent prélevé sur les comptes de plusieurs clients de l’établissement a servi à nombre d’entre eux de s’offrir des voitures de sports et d’autres biens immobiliers. Parmi les principaux accusés, il y a le cambiste Mohamed Younoos Katoaroo, un clerc de la Bramer Bank Irfan Hudmuddy, Nittin Mulloo ainsi que Saif Ullah Maularbux.

La mère du cerveau présumé a également été arrêtée et la Bramer Bank a enclenché les procédures pour recouvrer l’argent de ses clients.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires