Forte mobilisation des Mauriciens pour guetter l’arrivée de l’A380 à Plaisance

Avec le soutien de

L’airbus A380, le plus gros appareil commercial volant, a atterri à Plaisance en ce jeudi 12 novembre. Les Mauriciens se sont déplacés par centaines pour «l’accueillir».

Il est 10h15. Des Mauriciens se sont attroupés autour du grillage de l’aéroport. Ils sont là pour voir le mastodonte du ciel, qui va se poser pour la première fois à Maurice.

Des centaines de curieux, accompagnés d’enfants qui sont nombreux en ces temps de vacances scolaires, sont venus pour apprécier le spectacle. «J’ai profité de l’occasion pour prendre un jour de congé et emmener les trois enfants voir cet appareil», confie Didier, un habitant Curepipe.

Pour Robert, également accompagné de sa famille, l’évènement est de taille. Pourvu de son appareil vidéo sophistiqué sur trépied et installé sur le toit de sa voiture, ce passionné d’avion reste concentré et s’isole dans l’attente d’apercevoir l’avion. Son épouse, Marie-Noëlle, nous demande d’être indulgents car, dans cette activité, il ne voit plus personne.

En regardant autour de soi, on se croirait à Port-Louis aux heures de pointe. Circulation bloquée, des dizaines de policiers pour décongestionner la route. Les gens s’animent, munis d’appareils en tous genres pour ne pas rater l’événement. Le temps est également au rendez-vous, le soleil brille de tous ses feux et la température est agréable.

Certains ont déjà prévu la suite de la journée. Dont Didier et sa famille: «On va aller à la mer après, pour passer une bonne journée.»

Cette mobilisation inattendue autour de la piste d’atterrissage de Plaisance confirme la curiosité par rapport à cet évènement.

&nbsp

Publicité
Publicité
Lexpress deals logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

Lexpress deals brochure
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x