Football. Stephen Begue : Le Niortais de nos -17 ans

Avec le soutien de

Bien qu’il soit un pur ailier gauche, Stephen n’a pas rechigné à reculer d’un cran pour épauler la défense.

Si tous les éléments de Maurice A étaient absolument ivres de bonheur, vendredi dernier, au stade George V, au terme de la victoire décisive du groupe contre la Réunion dans le tournoi de la CJSOI des -17 ans, il s’est fait, lui, particulièrement remarquer de par son exubérance.

 
Est-ce parce que, contrairement à ses équipiers, il s’est, pour sa part, déplacé tout spécialement de Niort, en France, pour venir prêter main forte à la sélection à l’occasion de cette compétition ? En tout cas, lui, c’est Stephen Begue, 16 ans, né dans l’Hexagone de père mauricien, Geoffrey, et de mère française, Dany.
 
Le Franco-mauricien de 16 ans s’est fait particulièrement remarquer par son exubérance après le sacre de Maurice A. (crédit-photos : Lindsay Kadarasen)
 
Vendredi dernier, en fait, la contribution de Begue à la victoire au forceps de Maurice A face à la redoutable Réunion, aura été fort précieuse. Bien qu’il soit un pur ailier gauche, il n’a pas rechigné, notamment, à reculer d’un cran pour épauler la défense, quand les Réunionnais, menés à la marque (0-1, 49e), s’acharnaient sur l’équipe locale tels des meurt-de-faim. Mais sans succès jusqu’au bout.
 
Selon le DTN mauricien, Rajen Dorasami, si Begue a rejoint nos -17 ans au début de juillet en marge du tournoi, c’est sur la recommandation des encadreurs du Centre de formation de Football de Niort (Ligue 2) où le Franco-mauricien est stagiaire. Et où,justement, Dimitri Ova et Rémy Prosper, deux autres éléments des -17 ans mauriciens, ont, eux, bénéficié d’un stage de deux semaines en début d’année.
 
“Qualités techniques”
 
“Nous avons inclu Stephen Begue dans le groupe au vu des belles qualités techniques dont il a fait montre à l’entraînement. D’ailleurs, nous comptons refaire appel à lui pour l’édition 2014 du tournoi qu’organisera Djibouti”, indique Rajen Dorasami.
 
Stephen Begue ne cache pas sa joie en soulevant cette coupe qu’il a contribué à faire gagner. (crédit-photos : Lindsay Kadarasen)
 
Evoquant son séjour à Maurice (il a logé chez une tante à Tranquebar avant de regagner la France lundi dernier), Stephen Begue – qui parle aussi le créole – a été des plus élogieux pour ses camarades de la sélection. “L’ambiance au sein du groupe et l’esprit de solidarité qui a régné sur le terrain étaient formidables. Quoique, pour être plus performante, la sélection doive s’améliorer au plan physique”, estime-t-il.
 
Sinon, son débordement de joie faisait tellement beau à voir en cet après-midi de sacre des Quadricolores, que l’on brûle de revoir Begue l’an prochain.
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés