Football : Manchester City-Liverpool, un choc sans saveur

Avec le soutien de

Les fans prévoyaient un match choc ce dimanche 21 février entre Manchester City et Liverpool. Toutefois, il n’en a rien été. La rencontre s’est terminé apr un score nul (0-0).

L''''enjeu a pris le dessus sur le jeu au City of Manchester Stadium, où les Citizens ont été tenus en échec par Liverpool (0-0) dans le choc pour la course à la Ligue des Champions, le dimanche 21 février, lors de la 27e journée. Vainqueur à Wigan (0-3), Tottenham en profite pour s''emparer de la quatrième place.
&nbsp
Rafael Benitez répétait à tue-tête cette semaine que le duel face à City n''était pas décisif pour la fin de saison. Il a sans doute raison après le match nul des siens chez les Citizens (0-0) au terme d''un match d''un ennui terrible. A force de le ressasser à ses joueurs, le message est bien passé. Dénués de toute envie de victoire, les Reds sont repartis avec ce qu''ils voulaient. Un point et puis c''est tout. Alors oui, la lutte pour la quatrième place est loin d''être jouée avec City, Liverpool, Aston Villa et Tottenham sur les rangs. Une chose est sûre, Arsenal (3e) jouera - sauf cataclysme - la Ligue des Champions l''an prochain.

Malgré la pléiade de stars et de joueurs talentueux présents sur la pelouse, ce duel a accouché d''une souris. Trop attentistes, trop frileux, Citizens et Reds ne montrent aucun signe de révolte durant une première période où les deux gardiens ont pu apprécier à leur guise l''architecture du Manchester Stadium.

Même scénario au retour des vestiaires avec une seule action en faveur de Manu Adebayor qui permet à Reina de se dégourdir en détournant un ballon qui filait dans son but (60e). Sentant son équipe amorphe sur le plan offensif avec des prestations indigentes de Kuyt et Babel, Rafael Benitez décide de lancer Fernando Torres de retour de blessure. Sans succès. Fort heureusement, l''arbitre mettait fin au supplice. Finalement, ce choc s''est achevé comme il a débuté. Dans un ennui profond.

Ce résultat a cependant fait un heureux, Martin O''Neill, le manageur d''Aston Villa. Ses Villains ont en effet démoli Burnley (5-2) pour revenir à égalité de points avec Liverpool, juste une unité derrière Manchester City. Villa, à un moment décroché de la course à la 4e place, revient à fond et est plus que jamais dans le coup.

Mais la journée a encore été meilleure pour Tottenham puisque sa facile victoire a Wigan (3-0) lui permet de s''emparer de cette 4e place grâce a une meilleure différence de buts sur Manchester City (+22 contre +15).

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires