Football-Ecosse : Celtic Glasgow, la vie sans les Rangers

Avec le soutien de

Le 4 juillet dernier, l’annonce officielle tombe. Les Glasgow Rangers sont définitivement exclus du championnat écossais, placés en liquidation et rétrogradés directement en quatrième division.

Les Rangers détient le record du nombre de championnats remportés dans son propre pays (54). Un championnat dominé par seulement&nbsp les deux clubs de Glasgow et dont les&nbsp rencontres étaient un véritable rendez-vous pour tous les adeptes du football écossais. Dire qu’ils étaient seuls au monde dans leur championnat serait presque trop évident. La preuve en chiffres : sur les 104 championnats d''''Écosse disputés depuis 1908, les Rangers et le Celtic en ont remporté 97. 54 pour les Bleus, 43 pour les Vert et Blanc. La dernière fois qu’un autre club est parvenu à s’adjuger le titre de champion, c’était en 1985, et le sacre d’Aberdeen, alors entraîné par un certain Alex Ferguson. Le Celtic est désormais seul. Pour régner, ou pour s’emmerder à mourir ?

Qui se dressera face au Celtic ?

La saison dernière, le Celtic a été sacré champion, avec 18 points d’avance sur les Rangers. Un classement faussé par les dix points de pénalité des Rangers, et par le fait que pendant une grande partie de la saison, les Light Blues ont, mine de rien, été sacrément tracassés par tous leurs problèmes avec la justice.&nbsp L’an dernier, le bilan était pourtant en parfaite égalité : deux victoires pour les Rangers, et deux pour le Celtic. Mais alors, maintenant que les Rangers vont se dépatouiller en quatrième division, quel va être l’intérêt sportif pour les Hoops ? Qui va bien pouvoir se dresser face à eux, sachant que, sur les dix dernières saisons écossaises, un seul club, Hearts of Midlothian, est parvenu à se hisser sur la deuxième place du podium, avec tout de même 20 points de retard sur le champion ?

Oui, c’est une certitude, le Celtic va dominer le championnat sans forcer, et risque fort de glaner sacre sur sacre lors de toutes les années à venir. Mais en plus de la mort de l’intérêt sportif, il ne faut pas non plus occulter la fin de l’intérêt socio-politique. La rivalité entre le Celtic et les Rangers est bien plus qu’une rivalité sportive, puisqu’elle oppose un club protestant, attaché à la couronne britannique, à un club pro-catholique, résolument implanté dans les quartiers irlandais de la ville.

&nbspCoup d’envoi de la saison 2012-2013

En 2012, l’Écosse a par ailleurs&nbsp perdu trois places au classement UEFA, qui prend en compte les résultats des clubs de chaque pays entre la saison 2007-2008 et la saison 2011-2012. Elle se trouve désormais derrière des nations comme Israël, Chypre ou la Suisse. Et c’est là que le comportement des clubs écossais est d''autant plus étrange. Au moment de décider du sort des Glasgow Rangers, 25 des 30 clubs appartenant à la Scottish Football League ont voté pour la rétrogradation des Gers en D4.

Ce vendredi, comme un drôle de symbole, le Celtic inaugurera la saison 2012-13 en recevant Aberdeen, le dernier club non-Glaswegien à avoir remporté le titre de champion.Le premier rendez-vous d’une saison qui pourrait ressembler à un long fleuve tranquille. Très long. Et très, très tranquille.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires