Football : Barclays League (3e journée) ] Pamplemousses SC bat Petite-Rivière-Noire FC (1-0) - Le premier acte sourit aux Nordistes

Avec le soutien de

Dans quelques semaines, Pamplemousses SC et Petite-Rivière-Noire FC se retrouveront pour la finale de la Coupe de la République. Avant l’attribution du premier trophée de la saison, ces deux formations se sont affrontées hier après-midi au stade de Bambous pour le compte du championnat. Un premier acte qui a servi les desseins des Nordistes, victorieux de cette explication par le plus petit score qui soit.

En attendant cette fi nale de la Coupe de la République, on peut dire que Pamplemousses a pris un avantage psychologique sur son adversaire. Au-delà de cet aspect, le club du Nord continue sur son parcours sans faute dans le championnat. « C’est bon pour le moral », confie l’entraîneur-joueur de Pamplemousses SC, Henri Spéville.

Tout va ainsi pour le mieux pour les Nordistes dans ce championnat puisqu’ils sont les actuels leaders à la différence de buts devant Curepipe Starlight SC. Cette courte victoire, Pamplemousses est allé l’acquérir à l’arraché à la grande satisfaction d’Henri Spéville : « Ça a été diffi cile mais c’est un succès important pour la suite surtout qu’on a été plus cohérent dans le jeu même si la fi nition laisse encore à désirer. »

En revanche, la déception est à son comble dans le camp de Petite-Rivière-Noire d’autant que l’entraîneur ne décolère pas contre l’arbitrage, qu’il estime a faussé cette rencontre. « On ne mérite pas de perdre sur ce match. L’arbitrage n’a pas été à la hauteur et cela nous a coûté un but. C’est dommage », s’énerve Rajesh Gunesh.

En effet, la formation de l’Ouest a été bien plus entreprenante que son adversaire dans cette rencontre. Rien que durant la première période, Petite-Rivière-Noire FC aurait pu ouvrir la marque en au moins deux occasions, mais Andy Patate et le Malgache Francis se sont montrés maladroits au moment de conclure les offensives.

En seconde période, Pamplemousses a rapidement pris les devants au tableau d’affichage. Huit minutes après le réengagement, Colin Bell a envoyé un missile dans les buts de Jean-Paul Ammomoothoo sur un coup franc direct à l’entrée de la surface de réparation. Ce but est survenu à l’issue d’une faute de Figaro sur Robson que l’entraîneur de Petite-Rivière-Noire trouve injuste et pas du tout justifié.

La réalisation de Colins sera la seule de la partie même si Petite Rivière-Noire s’est démené comme un beau diable pour trouver l’égalisation, surtout en fi n de rencontre lorsque, coup sur coup, ses attaquants ont manqué de réussite dans la finition.

Même en supériorité numérique après l’expulsion de Cyril Mourgine, Stéphane Pierre et les siens n’ont pu revenir au score.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires