Football – Stage à l’étranger : Dimitri Ova et Rémi Prosper chez les Chamois Niortais

Avec le soutien de

Rémi Prosper recevant son trophée de meilleur joueur de la Copa Coca Cola 2012 de Richard Wooding, CEO de Phoenix Beverages.

Deux jeunes footballeurs mauriciens navigueront dans les grandes eaux à partir de ce lundi. Dimitri Ova et Rémi Prosper ont mis le cap sur la France, depuis hier, pour rejoindre un club de la Ligue 2, en l’occurrence les Chamois Niortais. Le Nordiste et le Portlouisien effectueront un essai de trois semaines au sein du centre de formation de cette équipe avec l’espoir de convaincre les techniciens de celle-ci.
 

Avec le concours de quelques personnes de bonne volonté, dont Désiré Périatambee principalement, nos deux footballeurs en herbe auront l’opportunité de découvrir le haut niveau. Les deux Mauriciens de 16 ans seront, bien entendu, pris en charge par la direction des Chamois Niortais le temps de leur séjour en terre française.
 

Ce stage a été rendu possible grâce à la persévérance de quelques anciens joueurs mauriciens, mais, surtout, de Désiré Périatambee, celui qu’on ne présente plus à Maurice. Pour avoir défendu les couleurs du club niortais de 2006 à 2008, le Mauricien a profité de ses contacts au sein de cette formation de la région de Poitou-Charentes pour décrocher cet essai dans ce centre de formation, élu meilleur club de jeunes en 2011.  
 

Les noms de Dimitri Ova et de Rémi Prosper ne vous disent peut-être rien, mais ils se sont illustrés lors de la dernière édition de la Copa Coca Cola.
 

En 2012, Dimitri Ova et Rémi Prosper avaient été sacrés avec leur équipe, à savoir l’ASPL 2000 (-15 ans) et la sélection de Port-Louis (-17 ans) respectivement, dans cette compétition. Tous deux avaient crevé l’écran tout au long de ce tournoi au point d’être désignés meilleurs joueurs de leur finale respective.

Possibilité d’intégration complète

Au sein du centre de formation des Chamois Niortais, jusqu’au dimanche 28 avril, Dimitri Ova et Rémi Prosper seront sous la responsabilité du directeur de cette cellule, Dodzi Francois Eklu Siabi. Nos deux jeunes compatriotes seront appelés à participer à des séances d’entraînement et, éventuellement, à des matches. S’ils donnent satisfaction et s’ils réussissent à convaincre les formateurs du club- phare de Niort, une intégration complète dans le centre de formation pourrait être considérée.
 

Les Chamois Niortais sont peu connus des Mauriciens. Fondé en 1925, il faut reconnaître que le club-vedette des Deux-Sèvres n’a pas joué les premiers rôles au sein de l’élite française. Il n’a connu les joies de la première division que durant une saison, en 1988-1987. Sinon, il a toujours vécu dans l’ombre avec, souvent, des descentes en enfer, au point de perdre son statut professionnel en 2008, à cause d’une relégation en division amateur.
 

Cette saison, les Chamois Niortais évoluent en Ligue 2. Les choses ne se passent pas bien, car avec leur quinzième rang au classement, ils n’ont qu’un tout petit point d’avance sur le premier relégable, Le Mans. Outre son titre de vice-champion de Ligue 2 en 1987, le club de Niort n’affiche pas un palmarès éloquent, si ce n’est qu’il a été quart-finaliste de la Coupe de France en 1991 et demi-finaliste de la Coupe de la Ligue en 2001.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires