Foot-corruption : la Fifa suspend deux membres du comité exécutif

Avec le soutien de

La Fifa a décidé de frapper fort mercredi en suspendant provisoirement deux membres de son comité exécutif soupçonnés de corruption pour la désignation du pays-hôte du Mondial-2018, en l’occurrence&nbsple Nigérian Amos Adamu et le Tahitien Reynald Temarii.

"J''''attends de tous les membres (...) de la famille de la Fifa qu''ils se comportent de manière honnête et sincère. Tout le monde doit respecter les règles", a de son côté affirmé Joseph Blatter, le patron de la fédération internationale.

La Fifa&nbsp avait convoqué ces deux membres mercredi devant sa commission d''éthique chargée d''enquêter sur des soupçons de corruption, à la suite des révélations du Sunday Times dimanche.&nbsp Le quotidien britannique avait mis le feu aux poudres avec une enquête titrée "Coupe du monde: des votes à vendre". Le journal britannique citait principalement leurs deux noms.

Amos Adamu, membre nigérian du comité exécutif de la Fifa, aurait réclamé 570.000 euros pour soutenir une candidature. Reynald Temarii, vice-président de la Fifa et président de Confédération océanique de football (OFC), aurait quant à lui demandé 1,6 million d''euros au profit d''une académie de sports. Il aurait aussi affirmé que deux candidats à l''organisation du Mondial auraient déjà offert de l''argent à l''Océanie pour obtenir son vote.

La commission d''éthique a également suspendu provisoirement quatre officiels (Slim Aloulou, Amadou Diakite, Ahongalu Fusimalohi et Ismael Bhamjee) "en relation avec le processus de désignation des villes hôtes pour les Mondiaux en 2018 et 2022", selon un communiqué. Ces mesures, à effet immédiat, sont "provisoires" et sur une "durée limitée" de 30 jours qui peuvent être prolongées de 20 jours supplémentaires.

L''Angleterre, la Russie, l''Espagne associée au Portugal et les Pays-Bas avec la Belgique, sont candidats à l''organisation de la Coupe du monde 2018. Le Qatar, l''Australie, les Etats-Unis, le Japon et la Corée du Sud le sont pour 2022. La désignation des organisateurs des Mondiaux 2018 et 2022 est toujours maintenue au 2 décembre à Zurich, ont précisé les responsables de la Fifa.

&nbsp

(Source : AFP)

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires