Foot anglais: Wayne Rooney à Manchester City ?

Avec le soutien de

Selon Maxifoot.fr, le torchon brûle actuellement entre Wayne Rooney (24 ans) et Manchester United. Perturbé depuis la médiatisation de sa relation extraconjugale, l''''attaquant des Diables Rouges aurait récemment refusé de prolonger son contrat et&nbsp serait en froid avec son entraîneur Alex Ferguson.

Selon la presse anglaise, Wayne Rooney a en effet annoncé à ses dirigeants qu’il n’avait nullement l’intention de prolonger son contrat avec Manchester United. L’international anglais pourrait quitter Manchester United&nbsp dès janvier 2011. !

Ce lundi, tous les tabloïds britanniques en font leurs choux gras et sont unanimes au sujet de l’international anglais : «Rooney : je veux partir», titre The Sun, «Rooney, prêt à partir», annonce le Daily Telegraph, «Rooney, je pars», dixit le Daily Mail. Même The Guardian et surtout The Times relaient l’information. Rooney aurait en effet annoncé à ses dirigeants qu’il ne prolongera pas son contrat qui court jusqu’en juin 2012 et qu’il souhaitait quitter au plus vite le club mancunien. La raison ? Un désaccord profond avec Sir Alex Ferguson. Entre les deux hommes, le courant ne passe plus du tout depuis plusieurs mois.

Selon The Sun, la tension n’a cessé de croître depuis que Rooney a été photographié en train de fumer et d’uriner contre un mur lors d’une soirée en août dernier. Dans la foulée, les révélations sur ses relations extraconjugales n’ont fait qu’agrandir le fossé entre le manager et son poulain. Ajoutez à cela des performances en net déclin depuis sa blessure à la cheville contre la Bayern Munich en Ligue des Champions fin mars, avec en point d’orgue une Coupe du Monde 2010 complètement ratée, et vous obtenez tous les ingrédients pour une rupture en bonne et due forme.

Rooney et Sir Alex se sont d’ailleurs affrontés de manière étonnante par presse interposée il y a quelques jours. Interrogé au sujet des récentes absences de Rooney dans le groupe mancunien contre Valence (le 29 septembre) et Sunderland (le 2 octobre), Ferguson avait prétexté une blessure à la cheville de son attaquant vedette. Sauf que Rooney, au micro de Skysports, a nié fermement avoir eu un quelconque problème physique : «Je me suis entraîné normalement lors des deux derniers mois, je n''ai raté aucun entraînement. Je n''ai eu aucun problème à la cheville cette saison».

Preuve d’une forme bien moins précaire que ne le laissait supposer son entraîneur, Rooney a disputé l’intégralité du match opposant l’Angleterre au Monténégro mardi lors des éliminatoires de l’Euro 2012 (0-0). Cela ne l’a pourtant pas empêché d’être sur le banc samedi contre West Bromwich Albion (2-2). Une forme de punition pour avoir ouvertement mis en porte-à-faux Ferguson ? Cela n’est pas à exclure. Toujours est-il que cette nouvelle mise à l’écart semble avoir été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase dans la tête de Rooney, déjà tracassé par le manque d’investissement du club dans de nouveaux joueurs. Comme David Beckham, Paul Ince, Roy Keane ou encore Ruud Van Nistelrooy avant lui, l’international anglais devrait bel et bien quitter Manchester suite à une brouille avec son glorieux manager, alors même qu’il avait maintes fois martelé son désir de rester à Manchester jusqu’à la fin de sa carrière et qu’il faisait figure d’arme offensive numéro 1 de MU depuis le départ de Cristiano Ronaldo en 2009.

Et&nbsp au Daily Mirror d’annoncer que Manchester City&nbsp serait prêt à formuler une offre mirobolante, au dessus du record dépensé par le Real Madrid pour Cristiano Ronaldo, pour convaincre United de laisser partir son attaquant vedette ! Mais un monde sépare souvent le rêve de la réalité, conclut notre confrère Maxifoot.fr.

&nbsp

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires