Fonction publique : Cafouillage sur l’heure de fermeture des Cash Offices ce samedi

Avec le soutien de

Les premiers ratés du travail le samedi dans la fonction publique sont flagrants. Les « cash offices » de certains ministères et d’autres organismes ont fermé leurs portes plus tôt que prévu, alors que le communiqué du ministère de la fonction publique annonce que les heures d’ouverture sont de 8h45 à midi.


Les « cash offices »&nbsp de certains ministères ont fermé plus tôt que prévu ce samedi 4 février, premier samedi où les fonctionnaires sont censés travailler. Bien que le travail le samedi soit sur une base pilote, toutefois, certains employés de la fonction publique n’ont pas joué le jeu. Serait-ce un cafouillage ou un acte délibéré des fonctionnaires pour bouder le travail le samedi ? C’est ce que tente de déterminer le ministère de la Fonction publique.

Cette mesure annoncée dans le Budget&nbsp 2012, concerne en priorité les « cash offices » de certains ministères, du Registrar General, de la Tourism Authority et des Citizen Advice Bureau.

Tout laisse cependant indiquer que la directive pour fermer ces bureaux à midi n’a pas été respectée. Le « cash office »&nbsp de la Tourism Authority et le ministère de la Sécurité sociale ont&nbsp fermé plus tôt, soit peu après 11 heures, selon un constat de Radio One. Deux autres incidents de ce genre ont été rapportés au ministère de la Fonction publique.

Travailler le samedi n’est pas au goût de tous. Les syndicats protestent toujours contre cette mesure, qu’ils disent avoir été décidée sans une consultation élargie. Rashid Imrith, président&nbsp de la Fédération Syndicale du Service Public (FSSP), dit souhaiter qu’une étude soit réalisée sur la journée de ce samedi 4 février 2012. « Le gouvernement doit faire une étude de cost effective, soit déterminer si l’ouverture des cash offices&nbsp les samedis, est positif pour les rentrées d’argent dans les caisses de l’Etat », soutient le syndicaliste à lexpress.mu.

Aux dires du président de la FSSP, le cafouillage était inévitable. « Les fonctionnaires ne savent pas comment doivent opérer les « cash offices ». Il y a plusieurs facteurs à considérer, notamment&nbsp la sécurité », avance t-il.

Pour sa part, Radhakrishna Sadien, président&nbsp de la State Employees Federation,&nbsp ne comprend pas l’idée derrière cette mesure. «Le travail le samedi n’est pas une bonne idée. Il y a un paradoxe, d’une part le gouvernement veut réduire les « overtime allowances », et de l’autre, les fonctionnaires perçoivent une rémunération supplémentaire », ironise t-il.


Le ministre de la Fonction publique, Sutyadeo Mootia, affirme à lexpress.mu qu’il est satisfait du premier jour du travail le samedi. «Tous les Citizen Advice Bureau étaient ouverts. Les fonctionnaires attachés à ces bureaux étaient tous présents sur place. Mais il y a eu aussi des manquements, il y a eu confusion sur l’heure d’ouverture. Le ministère va travailler pour revoir tout cela», souligne t-il.

Sutyadeo Mootia défend cette mesure et il dit comprendre les craintes des syndicats. « Toutes les mesures de sécurité ont été prises en considération », avance-t-il.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires