Fête de la musique : danses interdites dans les collèges

Avec le soutien de

Cela dure depuis trois ans. Dans les collèges, les élèves sont sommés de ne pas faire des spectacles de danses pour le Music Day. L’instruction vient du ministère de l’Education.

Ce qui n’était au départ qu’une circulaire s’est finalement concrétisée en une tradition perpétuée au fil des ans. Les représentations pour la Fête de la musique dans les collèges ne doivent comprendre que des chants, de la musique et de la danse classique. Toute autre danse n’est pas considérée  comme faisant partie de la musique, indique une une circulaire émise par le ministère de l’Éducation. Et cela fait trois ans que cela dure.

Interrogés parl’express, des recteurs disent qu’il leur a été déconseillé, voire interdit d’approuver des danses «Western» pour le Music Day. Raison : selon nos recoupements, lors d’une fonction il y a quelques années, de hauts responsables du ministère auraient eu la malencontreuse surprise d’apercevoir les dessous d’une fille pendant qu’elle dansait. Ainsi, sur quatre recteurs interrogés, trois disent qu’au niveau du choix des prestations, ils n’ont retenu que certains items. «Les élèves voulaient danser mais nous préférons privilégier le chant. Ce, tant que nous ne sommes pas sûrs des paramètres par rapport aux danses», confie une rectrice.

Le recteur d’un autre collège déclare, lui, qu’il autorise les numéros de danse, mais à une condition : les élèves doivent être vêtus décemment. «Les lles, par exemple, doivent porter des collants.» Sans compter le fait que les chansons choisies pour interpréter ces danses ne doivent pas contenir de paroles inconvenantes.

Même son de cloche pour le recteur d’un collège du Nord. S’il concède que ses élèves ont mal pris cette décision, il laisse entendre néanmoins qu’«au nal, on les laisse danser, tout en veillant à ce qu’il n’y ait pas d’excès».  «Les cours de musique s’arrêtent à la Form II. Que voulez-vous que les élèves fassent le jour du Music Dayà part danser !»

Un enseignant de musique classique estime, lui, qu’il s’agit d’une mauvaise décision. Selon lui, la danse fait partie de la musique et permet aux collégiens de s’exprimer. Une source du ministère de l’Éducation affirme qu’il n’y a pas de restrictions en tant que telles en ce qui concerne les prestations pour le Music Day. «Les élèves peuvent proposer tous types d’items. Mais le plus important reste la musique.»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires