FCM : Jocelyn Grégoire fait le point sur ses rencontres avec les leaders politiques

Avec le soutien de

Lors d’une réunion d’explication à la salle d’œuvre de l’église de Bambous, le jeudi 15 avril, Jocelyn Grégoire, le président de la Fédération des créoles mauriciens (FCM), a donné des indications sur ses discussions avec les leaders politiques. Il a aussi déclaré que les votes des créoles auront un poids significatif lors des élections du 5 mai prochain.

Jocelyn Grégoire avait affirmé haut et fort qu’il ne donnera pas de mot d’ordre de vote pour les élections du 5 mai. Pourtant, au bout de près d’une heure de discours lors de sa réunion à Bambous, il a lancé : «Sa l’année&nbsp là,&nbsp c’est kreol&nbsp ki pou fer eleksion.» Ces propos ont soulevé un tonnerre d’applaudissements de son auditoire.

Mais Jocelyn Grégoire a aussi expliqué que, pour lui, l’essentiel était que ses partisans votent «selon leur conscience», en précisant toutefois qu’il fallait aussi « réveiller la conscience des créoles » afin que tous soient «dan enn sel bato».

C’est dans ce contexte qu’il dit avoir rencontré différents leaders politiques ces dernières semaines. Des rencontres qui, selon lui, se sont concrétisées suivant la demande de ces derniers. Lors de sa réunion hier, il est donc revenu sur les différences d’opinion entre la FCM et ces partis.

Avec Paul Bérenger, du Mouvement militant mauricien (MMM), cette divergence se situe surtout au niveau du changement de la Constitution proposée par la FCM. L’organisation que dirige le Père Grégoire souhaite, en effet, que l’appellation «population générale» soit modifiée pour être remplacée par «créole». Le MMM n’est pas de cet avis mais a souligné que la réforme électorale est une priorité, a expliqué Jocelyn Grégoire.

L’introduction de la langue créole comme sujet facultatif dans le milieu scolaire a été évoquée avec le Parti travailliste (PTr) qui s’oppose à cette proposition. Et en ce qu’il s’agit du Parti Mauricien Social Démocrate (PMSD), Jocelyn Grégoire a critiqué Xavier Duval pour son silence au sujet de la Creole Speaking Union.

Avec le Mouvement Socialiste Militant (MSM), le président&nbsp de la FCM dit avoir abordé la perception selon laquelle «FCM pa kontan MSM» avec Pravind Jugnauth. Il dit avoir renvoyé le leader du MSM à une perception contraire en lui demandant d’expliquer comment seulement deux créoles ont bénéficié d’investitures sur les 18 tickets qu’il a reçus du PTr.

Jocelyn Grégoire a aussi indiqué que des dirigeants d’associations tamoules et musulmanes l’ont contacté et qu’il avait l’intention de les rencontrer. A quelle fin ? S’il n’en donne pas d’indication, ironique, Jocelyn Grégoire rappelle cependant qu’il avait déjà proposé comme une boutade de changer le sens de FCM en Front commun des minorités…

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires