F1 (GP d’Espagne) - Maldonado profite de la "punition" de Hamilton

Avec le soutien de

Le Britannique Lewis Hamilton (McLaren) a perdu sa pole position sur décision des commissaires de course et partira le dernier aujourd’hui, au Grand Prix d’Espagne, alors que le Vénézuélien Pastor Maldonado (Williams), auteur du 2e chrono, a profité de cette sanction très sévère.

"Nous acceptons le fait que les commissaires n’ont pas été d’accord avec notre interprétation de la (notion de) force majeure. Notre objectif est maintenant de maximiser les points que nous pouvons marquer demain", a réagi un porte-parole de McLaren, l’écurie anglaise ne faisant pas appel de cette sanction.

Hamilton avait signé sa 3e pole position de la saison au terme d’une séance de qualification à suspense. Elle a ensuite été annulée par la direction de course, en appliquant strictement le règlement technique de la Fédération internationale de l’automobile (FIA).

Le champion du monde 2008 s’est en effet arrêté sur le circuit après avoir signé son meilleur chrono et n’a pas terminé le tour suivant, à la demande de son écurie. La quantité d’essence qui restait à ce moment-là dans le réservoir de sa monoplace, fixée par le règlement, n’aurait plus été suffisante s’il avait terminé son tour.

Il n’y a pas eu de "cas de force majeure" l’empêchant de rentrer au stand, car "la quantité d’essence dans le réservoir est complètement sous le contrôle du concurrent", a précisé un porte-parole de la FIA, donc "l’article 6.6.2 du règlement technique n’a pas été respecté".

Même si le fait de rouler avec très peu d’essence a forcément apporté un avantage à Hamilton, il ne peut pas expliquer à lui seul que son temps ait été inférieur d’une demi-seconde à celui de Maldonado.

En conséquence, le Vénézuélien signe la première pole position de sa carrière, la 126e d’une Williams mais la première depuis le Grand Prix du Brésil en 2010, grâce à l’Allemand Nico Hülkenberg. Le jour même où le fondateur de l’écurie anglaise, Sir Frank Williams a fêté, samedi dans le paddock de Barcelone, son 70e anniversaire.

"On a beaucoup travaillé cet hiver", a souligné Maldonado, auteur de la surprise du jour, une première ligne, quatre heures avant d’apprendre que c’était la très grosse surprise de ce début de saison, une pole position.

Grille de départ :

1re ligne :
Pastor Maldonado (VEN/Williams-Renault)
Fernando Alonso (ESP/Ferrari)
2e ligne :
Romain Grosjean (FRA/Lotus-Renault)
Kimi Räikkönen (FIN/Lotus-Renault)
3e ligne :
Sergio Pérez (MEX/Sauber-Ferrari)
Nico Rosberg (GER/Mercedes-AMG)
4e ligne :
Sebastian Vettel (GER/Red Bull-Renault)
Kamui Kobayashi (JPN/Sauber-Ferrari)
5e ligne :
Michael Schumacher (GER/Mercedes-AMG)
Jenson Button (GBR/McLaren-Mercedes)
6e ligne :
Mark Webber (AUS/Red Bull-Renault)
Paul di Resta (GBR/Force India-Mercedes)
7e ligne :
Nico Hülkenberg (GER/Force India-Mercedes)
Jean-Eric Vergne (FRA/Toro Rosso-Ferrari)
8e ligne :
Daniel Ricciardo (AUS/Toro Rosso-Ferrari)
Felipe Massa (BRA/Ferrari)
9e ligne :
Bruno Senna (BRA/Williams-Renault)
Vitaly Petrov (RUS/Caterham-Renault)
10e ligne :
Heikki Kovalainen (FIN/Caterham-Renault)
Charles Pic (FRA/Marussia-Cosworth)
11e ligne :
Timo Glock (GER/Marussia-Cosworth)
Pedro de la Rosa (ESP/HRT-Cosworth)
12e ligne :
Narain Karthikeyan (IND/HRT-Cosworth)
Lewis Hamilton (GBR/McLaren-Mercedes)

Suivez toute l’actualité sportive sur Lékip.mu.

Neodertal

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires