Exposition : Florent Beusse et «sa» mélopée

Avec le soutien de

Florent Beusse a illustré le recueil de nouvelles de Laurent Dubourg, «Le fracas des mélopées».

Au détour d’un dessin à l’encre, prendre le contre-pied d’une nouvelle. Y apporter une touche de douceur, quand la trame est «trop terrible». Principes qui ont guidé Florent Beusse, qui signe les dessins du recueil de nouvelles de Laurent Dubourg, Le fracasdes mélopées.

Si le recueil a paru fin février chez Pamplemousses éditions, c’est demain que s’ouvre l’exposition consacrée aux dessins réalisés par Florent Beusse pour cet ouvrage. Dessins à l’encre à voir à l’Institut français de Maurice (IFM).

«J’ai toujours dessiné», confie l’illustrateur, détenteur d’un diplôme en arts appliqués. «Je le fais dans le cadre professionnel (NdlR : Florent Beusse dirige l’agence de publicité Atoba)». Avec quelques aventures personnelles. Comme le portrait de Malcolm de Chazal réalisé en 1995, qui sert à la fondation du même nom.

Face à la proposition de Laurent Dubourg d’illustrer ses nouvelles, Florent Beusse oppose d’abord un refus. «Partimidité peut-être. Je n’en sentais pas la légitimité. Et puis, à ce moment-là, j’étais débordé».

L’auteur insiste. Chaque histoire donne lieu à des discussions. «Les dessins sont placés au début de l’histoire. Ils surprennent le lecteur en lui donnant une image décalée».

Après cette première exposition, Florent Beusse prépare un carnet de voyage consacré à Madagascar. De Tamatave à Tana, en passant par Fianarantsoa, Tuléar, Morondave et Antsirabe, c’est en compagnie du photographe Frédéric Berleque que l’illustrateur a couvert les kilomètres en deux chevaux. L’ouvrage est à paraître au mois de juillet.

Publicité
Publicité
Lexpress deals logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

Lexpress deals brochure
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x