Exposition de matériels de vote électronique à l’hôtel le Méridien

Avec le soutien de

Pour se rendre compte s’il existe des solutions informatiques susceptibles d’éliminer les doutes et les craintes suscités par le vote électronique, il faut faire un tour à l’hôtel le Méridien, Pointe-aux-Piments.

Neuf sociétés exposent leurs technologies en matière de votes électroniques. Ce sont Smartmatic de Londres, 4 G Identity Solutions Pvt Ltd de l’Inde, Crossmatch Technologies, Dohatec du Bangladesh, Dominion Voting du Canada, Face Technologies, Ren-Form, Litotech de l’Afrique du Sud et Scytl Innovating Democracy de l’Espagne.

Cette exposition n’est pas ouverte au grand public. Car elle a été organisée en marge des travaux de la cinquième édition de l’International Affairs Symposium 2012. Le thème de cette conférence de deux jours concerne l’utilisation de la technologie dans la gestion et l’administration des élections depuis l’enregistrement des votants jusqu’à l’exercice de décompte des bulletins de vote. Ce symposium est organisé par l’International Centre for Parliamentary Studies dont le Chief Executive Officer est le Mauricien, Matt Gokhool, anciennement directeur de l’Outer Island Development Corporation (OIDC).

Le but de cette rencontre est de permettre un partage d’expérience entre représentants de différents pays où le système de vote électronique a été soit introduit, est envisagé, fait l’objet de discussion ou a été tout simplement abandonné après l’avoir essayé.

Pour Bob Cook, vice-président de Smartmatic, qui s’est fait accompagner d’Eric K. Waku, Africa Sales Vice-President, l’absence d’un processus devant permettre de contre-vérifier le vote tel qu’il a été exprimé sur une plateforme électronique et informatique est essentielle. « L’impression du vote exprimé par un lecteur sur support papier constitue une forme de garantie de supprimer tout risque de fraude pouvant survenir à ce niveau ». Sa société propose un système d’audit du vote exprimé par le biais d’un coupon qui est remis au votant par un informaticien sous la supervision d’un représentant du gouvernement du pays où l’élection a lieu. Le votant dépose le coupon dans l’urne. En cas où une contre-vérification s’impose, les autorités peuvent examiner les bulletins papiers.

Face Technologies propose un matériel pour l’enregistrement des noms de votants parus sur la liste électorale équipée d’un système capable de détecter tout délit ou de tentative d’usurpation d’identité.

« Au cas où une personne se fait passer pour une autre, il va falloir passer l’épreuve de l’empreinte digitale des dix doigts des mains. Le faux est immédiatement démasqué. Nous pouvons fabriquer une carte d’identité digitalisée qui sera utilisée spécifiquement le jour des élections », explique Willem Van Schalkwyk, Solution/Business Development Manager de Face Technologies.

Grâce à son savoir-faire Face Technologies a fait une percée sur le marché indien et sri lankais. Elle produit des cartes d’identité pour différents services de l’Etat dont celui chargé de délivrer les permis de conduire ou l’organisme chargé de collecte d’impôts.

4 G Identity Solutions Private Ltd est un opérateur global qui s’est spécialisé dans la conception de solution pour tout projet de fabrication de produits liés à l’identification d’individus. Elle est engagée dans une des plus grands projets de fabrication de cartes d’identité digitalisée pour le gouvernement indien en vue de rationaliser les services subventionnés par l’Etat.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires