Evasion fiscale et contrebande d’or: un trafic Maurice-Réunion mis au jour

Avec le soutien de

L’aéroport de Plaisance. C’est là qu’a transité un bijoutier de l’île soeur avec Rs 15,3 millions de bijoux non déclarés, achetés à Dubayy.

Quelque 2,5 millions d’euros, soit Rs 100 millions. C’est la somme que des hommes d’affaires réunionnais sont soupçonnés avoir blanchie, grâce à la complicité d’un douanier à l’île sœur. Ce dernier est également impliqué dans un trafic de bijoux entre Maurice et Dubayy.

Il a été interpellé avec 400 000 euros cash, soit Rs 16 millions, à l’aéroport de Sainte-Marie alors qu’il allait embarquer sur un vol à destination de Maurice. Cet homme d’affaires, ancien membre de la Police aux frontières, avait, dans ses bagages, 400 000 euros en liquide, soit Rs 16 millions. Il allait déposer cet argent sur un compte offshore. C’était en février dernier.

Depuis, la gendarmerie réunionnaise a progressé dans son enquête et quatre suspects, tous des hommes d’affaires, ont été arrêtés mercredi 13 novembre. Ils sont soupçonnés d’évasion fiscale.

Ces suspects bénéficiaient de la complicité d’un douanier déjà impliqué dans une affaire de contrebande de bijoux via Maurice et Dubayy. La gendarmerie de la section Recherches soupçonne que leur ancien collègue faisait la mule pour des hommes d’affaires voulant éviter de payer le fisc.

Et, dans le cadre de la contrebande de bijoux, le douanier a été arrêté en mai dernier ainsi que le bijoutier, Ashok Narsy, 47 ans. Il a été interpellé à l’aéroport de Sainte-Marie, avec des bijoux non déclarés dont la valeur marchande est de 374 000 euros, soit l’équivalent de Rs 15,3 millions. Il n’en serait pas à son coup d’essai et il rentrait de Dubayy après un transit par Maurice.

Le douanier Jeannick Galimède a, lui, été arrêté pour corruption passive, ayant laissé passer le bijoutier. Ashok Narsy a expliqué avoir offert des alliances au douanier afin qu’il ferme les yeux sur ses activités, rapporte le Journal de l’île de la Réunion. Le douanier était d’ailleurs déjà dans le collimateur de ses supérieurs pour s’être opposé à des fouilles sur certains passagers pour des motifs bancals.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires