Etats-Unis : quand une républicaine insulte le président Obama !

Avec le soutien de

Une responsable du Parti républicain a diffusé&nbsp un photomontage représentant la tête de Barack Obama sur le corps d''''un bébé chimpanzé, accompagné d''un commentaire mettant en doute la nationalité américaine du président.

Marilyn Davenport, 74 ans, élue du Comité central républicain du comté d''Orange, avait adressé vendredi à un petit groupe de membres du comité républicain un courrier électronique contenant une photo truquée censée représenter un portrait de famille du président Obama, le père et la mère étant également des chimpanzés, et ce texte: "Maintenant, vous savez pourquoi il n''y a pas de certificat de naissance".

Ce commentaire fait allusion au fait que certains Américains soutiennent que Barack Obama, dont la mère était une Américaine blanche, est en réalité né au Kenya, comme son père, et qu''il n''était donc pas éligible à la Maison Blanche.Cette rumeur persiste dans les milieux de la droite alors que les autorités d''Hawaï ont confirmé à plusieurs reprises la nationalité américaine de Barack Obama et rendu public son certificat de naissance hawaïen. Les tribunaux ont rejeté les plaintes contestant la légitimité de l''élection du chef de l''Etat, premier Noir -métis- à diriger les Etats-Unis.

Marilyn Davenport a publié un communiqué lundi soir, après avoir été vivement critiquée par le président du Parti républicain local, qui a souhaité l''ouverture d''une enquête sur l''incident.

"A mes concitoyens américains ou à tous ceux qui ont vu le courriel que j''ai relayé et qui ont été choqués par mon geste, je présente d''humbles excuses et demande votre pardon pour mon comportement malavisé", écrit l''élue dans un communiqué. "Je dis malavisé parce que quand j''ai reçu et relayé ce courriel, je n''ai pas pris le temps de penser aux implications historiques et autres exemples qui peuvent rendre cela offensant", ajoute-t-elle.

Le président du Parti républicain du comté, Scott Baugh, a pris note des "excuses sincères" de Mme Davenport mais a toutefois condamné son courriel devant et souhaité qu''elle démissionne pour clore la controverse. "Ce courriel est indubitablement extrêmement raciste", a-t-il souligné, rappelant que "représenter les Afro-Américains en singes est une insulte bien connue et particulièrement offensante car elle leur nie toute humanité".

Le président de la branche californienne de l''Association nationale pour la promotion des gens de couleur (NAACP), la principale organisation de défense des droits civiques des Noirs américains, a condamné le caractère raciste du courriel de Marilyn Davenport et rejeté l''argument d''une simple plaisanterie déplacée. La Maison Blanche n''a pas répondu à un courrier électronique de l’Associated Press sollicitant sa réaction à la polémique.

Source : Associated Press

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires