Essence : le gouvernement augmente légèrement sa capacité de stockage en attendant mieux

Avec le soutien de

La pénurie de carburant évitée de justesse au début du mois dernier, a servi de déclic aux autorités. Le gouvernement s’est engagé, depuis, dans une véritable course contre la montre pour éviter la catastrophe. Déjà, les réserves d’essence ont connu une légère hausse, représentant 4 jours de consommation.

Un retard de quelques jours pour un bateau et le pays frôle la catastrophe. Plusieurs stations-service&nbsp avait dû fermer leurs portes le 3 mars dernier parce qu’elles n’avaient pas été ravitaillées. Que serait-il passé si le bateau qui assure notre approvisionnement avait accusait une semaine de retard ou plus ? Personne n’ose l’imaginer. De son côté, la State Trading Corporation (STC) n’a pas tardé à réagir.

En attendant que le gouvernement lance son projet de construction de nouvelles cuves de stockage pour les produits pétroliers, la STC et&nbsp le&nbsp ministère et l’Industrie et du commerce ont identifié un certain nombre de cuves appartenant aux compagnies privées et pouvant servir à stocker de l’essence.

En fait, notre&nbsp capacité de stockage de l’essence est très inquiétante,&nbsp le pays disposant en effet d’une mince réserve,&nbsp soit moins d’une semaine de consommation,&nbsp entre deux livraisons. En revanche,&nbsp la capacité de stockage du Double Purpose Kerosene (DPK), utilisé comme carburant par&nbsp les avions,&nbsp est largement excédentaire.

Ainsi, la STC a identifié des cuves totalisant une capacité de 8 800 tonnes destinées au DPK, et qui peuvent être transformées pour accueillir de l’essence. Le processus de transformation a été enclenché immédiatement après les évènements de 2 et 3 mars 2011 et une capacité supplémentaire de 1 200 tonnes a été déjà mise à la disposition de la corporation.

Le taux quotidien de consommation d’essence étant de 300 tonnes, ces nouveaux moyens équivaut à 4 jours de stockage supplémentaire. Une fois toutes les cuves identifiées (8 800 tonnes) auront été transformées, la capacité totale de stockage de l’essence représentera&nbsp un peu plus de 60 jours de consommation. Ce qui nous mettra à l’abri de toute pénurie, même avec un retard de deux à trois semaines dans la livraison.

Pour ce qui est du diesel, la situation n’est pas aussi catastrophique. La&nbsp capacité de stockage de la STC pour ce produit (40 000 tonnes) permet à cette agence d’Etat de disposer d’un stock stratégique de 15 à 20 jours entre deux livraisons. La marge de manœuvre est, ici, très confortable, selon un cadre du ministère de l’Industrie et du Commerce.

Toutefois, comme mesure de précaution, la STC va aussi relever le niveau stockage du diesel. 4 850 tonnes supplémentaires seront bientôt disponibles. Encore une fois,&nbsp ce sont les cuves du secteur privé qui seront utilisées pour écarter tout risque de pénurie sur le marché local.

En ce qui concerne&nbsp l’huile lourde, une cuve de 6 500 tonnes appartenant à la Mauritius Molasses Co Ltd est en voie de transformation pour stocker&nbsp ce produit utilisé principalement pour la production d’électricité par le Central Electricity Board.

Par ailleurs,&nbsp la construction de cuves additionnelles annoncée dans le discours-programme du gouvernement en juin 2010 est encore au stade de projet, même si l’emplacement a déjà été identifié. Deux cuves de 15 000 tonnes et 10 000 tonnes destinées au stockage de l’essence et du diesel respectivement seront construites au coût estimé de Rs 750 millions. Dans le meilleur des cas, elles seront livrées à la fin de l’année prochaine.

En attendant que le gouvernement puisse nous donner&nbsp une garantie à toute épreuve que&nbsp la distribution de carburant ne sera pas perturbée, espérons que les navires-citernes parviennent à éviter pirates, tsunamis ou tout autre problème qui risquent&nbsp de mettre en péril notre économie.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires