Espagne: des militants expulsés d''une propriété occupée en Andalousie

Avec le soutien de

Des militants de gauche qui occupaient une grande propriété dans le sud de l''''Espagne, ont été expulsés vendredi 10 août par la Garde civile. Certains d’entre eux s’étaient déjà fait remarquer mercredi dernier en volant de la nourriture dans des supermarchés, et ce pour dénoncer les inégalités sociales.

Après leur éviction, ils se sont ensuite regroupés à l''extérieur de ce domaine de 1.200 hectares, Las Turquillas, derrière une grande banderole avec les mots "Las Turquillas pour les travailleurs".

Il est vrai que la crise se fait sévèrement sentir en Andalousie, où 33,92% de la population est au chômage, ce qui constitue un record national.

C’est dans ce contexte que depuis 18 jours, les lieux ont été occupés par des militants du Syndicat andalou des travailleurs (SAT). Ils souhaitaient une meilleure répartition des richesses en Andalousie, région où paradoxalement les syndicats agricoles sont très puissants et où la tradition des grands propriétaires terriens perdure.

&nbspMercredi dernier, José Manuel Sanchez Gordillo, député du petit parti Izquierda Unida au Parlement andalou avait exhorté les militants du SAT à s''emparer de chariots pleins de nourriture dans des supermarchés de la région, pour distribuer des vivres à des associations caritatives.

Certes, l''action est condamnée par les grands partis politiques. Mais c’est toute l’Espagne qui vibre d’émotion devant les images que lui montre la télévision espagnole : celles d''un mécontentement social grandissant face à la rigueur gouvernementale.

(Photo (Cristina Quicler/AFP) : Des militants de gauche tenant une conférence de presse après leur éviction, à Osuna le 10 août 2012).

&nbsp

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires