Enquête sur MyT : La Competition Commission va entendre le ministre des TIC

Avec le soutien de

Le ministre Tassarajen Chedumbrum-Pillay a été invité par la Competition Commission of Mauritius (CCM) à témoigner dans le cadre de l’enquête sur le service internet offert par Mauritius Telecom via sa filiale Orange. Elle a aussi décidé de repousser jusqu’au 18 novembre la date butoir pour les personnes souhaitant faire part de leurs doléances.

Ceux qui ne sont pas satisfaits du service MyT de Mauritius Telecom (MT), ou ceux qui estiment que cette compagnie fait la pluie et le beau temps quant au prix pratiqué pour l’accès à Internet, auront finalement jusqu’au 18 novembre pour faire part de leurs doléances à la Competition Commission of Mauritius (CCM). Celle-ci a ouvert une enquête depuis le 21 février sur le package de MyT, surtout en ce qu’il s’agit de l’option télé, et décidé d’étendre le délai des auditions pour étoffer son dossier à charge.&nbsp

Le directeur exécutif de la CCM, Sean Ennis, explique que la date butoir pour les membres du public a été repoussée parce que « nous voulons réunir le maximum d’avis car nous voulons réaliser une enquête approfondie ».

Si pour l’heure ce dernier refuse de se prononcer sur la date à laquelle le rapport sera soumis aux commissaires de la CCM, Sean Ennis indique toutefois que ce sont les commissaires qui devront décider si l’action commerciale de MT a pour but de restreindre, d’empêcher ou de fausser la concurrence.

Par ailleurs, si cela s’avère, ce sera la CCM qui devra décider si des mesures correctives devraient être apportées par l’opérateur de téléphonie nationale et l’unique pourvoyeur de connexion internet.


Outre les témoignages du public, celui du ministre des TIC Tassarajen Chedumbrum-Pillay retiendra l’attention. Le directeur exécutif de la CCM explique que son regard sera un élément décisif pour cette enquête. « Nous allons très bientôt le solliciter », a-t-il indiqué.

Tassarajen Chedumbrum-Pillay, rappelons-le, a, à plusieurs reprises, dénoncé les pratiques de MT ainsi que de son CEO, Sarat Lallah, lui-même un ancien ministre des TIC du premier gouvernement de Navin Ramgoolam. Selon lui, MT est en train de faire la pluie et le beau temps dans le service de la téléphonie et de l’internet.

Publicité
Publicité
Lexpress deals logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

Lexpress deals brochure
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x