En prostituant sa fille de 12 ans, elle voulait expulser son mari de la maison

Avec le soutien de

Elle avait obtenu un « Protection Order » contre son mari après avoir allégué qu’elle le battait et qu’il voulait abuser de leur aînée. En fait, elle voulait avoir le champ libre pour monnayer ses charmes. Par ailleurs, deux skippers ont été arrêtés et un taximan ainsi qu’un ouvrier sont recherchés.

Elle avait mis en place un plan machiavélique pour prostituer sa fille de 12 ans sans être inquiétée par son mari. Une fois la semaine, depuis ces derniers mois, elle déposait plainte contre celui-ci au poste de police de Trou-aux-Biches vers les 22 heures passées pour violence domestique.

Non contente que les agents ne prennent pas ses allégations au sérieux, elle avait fini par accuser son mari de vouloir attenter à la pudeur de leur aînée, voire de la violer. Ce qui lui aura valu un « Protection Order » contre son époux par la cour de Pamplemousses, lui permettant ainsi de monnayer les charmes de leur enfant sans qu’il ne puisse s’y opposer, ayant été expulsé de leur maison.

Ce sont là les nouveaux éléments obtenus par lexpress.mu dans le cadre de l’enquête menée par la police dans cette affaire de prostitution de mineure, mise à jour ce lundi 13 juin, dans un village côtier du Nord. De plus, deux jours après avoir appréhendé cette femme de 33 ans, la Brigade des Mineurs du Nord a retracé deux des quatre « clients » de son enfant.

Epaulée par une équipe du poste de police de Trou-aux-Biches, dirigée par le sergent Clarel Marie, l’unité du sergent Sameer Hosenee a appréhendé, dans la matinée du mercredi 15 juin, Rishi Ramlochun et Nivesh Ramessur, des skippers âgés de 25 et de 19 ans respectivement. Non seulement le premier a-t-il avoué avoir eu des relations sexuelles tarifiées avec la mineure, le second a indiqué s’être également payé les faveurs de la mère.

Rishi Ramlochun a confié avoir déboursé Rs 1 500 pour la fillette alors que son ami a expliqué n’avoir offert que Rs 500 pour la mère. Celle-ci, selon l’enquête de police, a commencé à prostituer son enfant après s’être elle-même engagée dans la prostitution.

Les deux skippers ont été traduits en cour de Pamplemousses dans la matinée du jeudi 16 juin sous une accusation provisoire d’agression sexuelle sur mineure. Ils ont été placés en détention préventive en attendant la fin de l’enquête.

Ces deux suspects en cellule, les enquêteurs sont maintenant aux trousses d’un chauffeur de taxi et d’un ouvrier en aluminium habitant le même village. Leur arrestation est prévue dans la journée de demain, vendredi 17 juin.

Il ressort que c’est grâce à l’enquête menée par une équipe de journalistes d’un hebdomadaire du samedi que cette affaire a été mise à jour. Des voisins les ont alertés sur les activités le la mère et ils ont pu confirmer que celle-ci monnayait les charmes de son enfant.

Ce lundi 13 juin, la Brigade des Mineurs ainsi que la Child Development Unit du ministère de l’Egalité des genres, du Développement de l’enfant et du Bien-être de la famille a débarqué chez cette famille. Questionnée, la fillette a expliqué que sa mère l’a « vendue » à des hommes du village contre Rs 1 000.

Confrontée à ce témoignage, la mère a invoqué la misère pour tenter de justifier son geste. Elle a mis à l’index son époux, maçon, trop porté sur la bouteille mais pas assez présent pour l’aider à élever leurs trois enfants. Leur garde leur a été enlevée et la mère est en détention préventive au Moka Detention Centre après avoir été inculpée de prostitution de mineure.&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires