Emploi sur les bateaux de croisière : quatre ministères assurent la formation des Mauriciens

Avec le soutien de

Maurice a décidé d’offfrir toutes les chances à ses citoyens pour trouver de l’emploi sur des bateaux de croisière. Un plan de formation sera proposé aux hommes et aux femmes âgés entre 21 et 35 ans.


Assurer la formation des Mauriciens qui souhaitent travailler sur les bateaux de croisière et faciliter leur recrutement. C’est le nouvel objectif de quatre ministères afin d’assurer le plein emploi. Ceux de l’Education, de l’Emploi, du Transport et du Tourisme ont décidé d’unir leur force pour ce projet.

La présentation d’un plan de formation a été faite lors d’un point de presse, ce jeudi 7 octobre, au ministère du Transport maritime, à Port-Louis. Etaient présents Shakeel Mohamed, ministre de l’Emploi, Nando Bodha, ministre du Tourisme et Anil Bachoo, ministre du Transport maritime.

«Il y a une grande demande d’emploi sur les bateaux de croisière. Et les Mauriciens ont la cote dans ce secteur car nous avons l’avantage d’être bilingue, travailleur et sérieux», affirme Anil Bachoo. Il souligne également qu’il y a actuellement quelque 1 000 compatriotes qui travaillent déjà sur les bateaux de croisière et que la demande est encore plus forte pour récruter des Mauriciens.

De ce fait, un programme gratuit de formation est proposé à ceux qui désirent trouver un emploi sur les bateaux de croisière. Deux possibilités d’emploi sont proposées dans ce secteur : notamment au niveau de la sécurité des passagers et la restauration.

Les cours en restauration seront assurés à l’Ecole hôtelière Sir Gaetan Duval, à Ebène et dureront trois mois. A plein temps. Quant à ceux qui souhaitent se spécialiser dans la sécurité et les premiers soins, ilss devront se tourner vers la Mauritius Maritime Training Academy, à Pointe-aux-Sable, pendant une durée de six semaines.

Dans un premier temps, 500 Mauriciens auront la possibilité d’accéder à ces cours de formation qui débuteront ce 15 novembre. Les inscriptions sont possibles à travers des 13 centres d’informations sur l’emploi. «Davantage de détails seront publiés à travers des avis dans la presse demain. Mais les inscriptions seront ouvertes jusqu’au 15 octobre», tient à souligner Shakeel Mohamed.

La formation est possible pour les hommes et femmes âgés entre 21 et 35 ans. Les autres critères de sélection sont : le poids, qui doit varier entre 50 à 80 kg, et le fait de parler couramment l’anglais et le français. De plus, les candidats devront en bonne santé physique et de ne porter aucun tatouage visible.

De son coté, Nando Bodha a tenu à préciser que cette démarche de formation n’empiètera pas sur le terrain des hôteliers. «Les gens qui seront formés pour les croisières sont indépendantes de ceux qui travaillent déjà dans le secteur hôtelier. Il n’y aura pas de mobilité de main-d''''œuvre d’un secteur à un autre», assure-t-il.

Après la formation, les Mauriciens seront directement dirigés vers les compagnies qui offrent des postes vacants. Le ministère du Travail, lui, se chargera du placement des jeunes formés dans les différentes compagnies. «Nous nous assurerons que le contrat entre les compagnies et les employés soit juste, que se soit sur les conditions ou la sécurité», assure Shakeel Mohamed.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires