Elle avoue avoir assassiné sa cousine bangladeshie pour dissimuler son infidélité

Avec le soutien de

Elle a pris un amant en venant travailler à Maurice. De peur que sa cousine par alliance ne vende la mèche, elle l''a attirée dans un piège mortel le dimanche 6 février.

Fazul Acker Josna, 34 ans, a fini par avouer. L''ouvrière bangladeshie a admis dans la soirée du lundi 7 février avoir assassiné sa compatriote et cousine du même âge, Fazul Haque Josna, la veille, afin qu''elle n''ébruite pas son infidélité.
Suspecte No 1 dans cette affaire après la découverte du corps de la victime, Fazul Haque Josna, sur un sentier de la montagne du Corps-de-Garde, à proximité du crématorium de Camp-Levieux, Fazul Acker Josna a, jusqu''à lundi, nié les faits. Inculpée de meurtre devant le tribunal de Rose-Hill ce jour-là, elle a été cuisinée jusqu''à fort tard, étant la dernière personne à l''avoir vue en vie.

Pressée de question, sa vie privée n''étant plus un secret pour la CID de Camp-Levieux et de Stanley, elle a fini par cracher le morceau. Elle est mariée au cousin de la victime et a pris un amant depuis qu''elle travaille dans une usine de Quatre-Bornes.

La communauté des ouvriers bangladeshis étant très au courant de son adultère, la cousine par alliance de la victime a été mise au parfum.

Bien qu''elle travaille à Baie-du-Tombeau, à l''usine St-Malo, elle est habituée à la montagne du Corps-de-Garde, vu qu''elle loge dans un dortoir à Stanley, elle a attiré Fazul Haque Josna dans un guet-apens dimanche.

Elle l''a entraînée dans un sentier et l''a agressée à coups de pierres à la tête. Ce qui explique comment la victime a succombé à une fracture du crâne. Quand le cadavre a été découvert vers 17 heures, la police a fini par remonter jusqu''à la suspecte.

Interrogée jusqu''à fort tard dimanche, elle a nié les faits. Vu l''absence d''agression sexuelle et la nature des blessures sur la victime, les enquêteurs ont estimé que le crime a été commis par une femme. Fazul Ackter Josna doit participer à une reconstitution des faits ce mardi matin.


&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés