Elections régionales : Le MR lance sa riposte lors d’un meeting à Rivière-Cocos

Avec le soutien de

Le premier meeting du Mouvement Rodriguais (MR) – après le passage d’Ethel&nbsp – a pris des allures de règlement de comptes.

Tout en prônant la continuité des projets entamés sous le règne du MR et la bonne relation rétablie avec les autorités nationales, les divers orateurs du parti « ti bato » ont tour à tour descendu leurs adversaires de l’Organisation du Peuple de Rodrigues (OPR). C’était dimanche après-midi à Rivière-Cocos, fief des verts.

Le meeting a été l’occasion pour Daniel Spéville, ancien de la maison OPR, de faire un constat de la façon désastreuse de diriger de l’OPR et de son leader, Serge Clair. En lice dans cette région pour les prochaines régionales, il devait recevoir un accueil chaleureux de ses éventuels votants.

Pour lui, il est clair que le salut de Rodrigues réside dans la vision du MR qui travaille dans l’intérêt de tous les rodriguais. « Ou krwar pou nanien nou lekip apel lekip limite ? » devait-il lancer à l’attention de la foule massée aux abords du podium.

Il devait également préciser qu’un retour aux affaires de l’OPR équivaudrait à un retour en arrière pour Rodrigues. Il a conclu en exhortant l’assistance à renouveler le mandat de l’équipe sortante. « Bon travay bizin kontinie, le 5 vot 3 bato », a-t-il dit.

Gaëtan Jabeemissar, actuel Chef commissaire, a, de son côté, énuméré les 12 points sur lesquels la prochaine équipe dirigeante bâtira l’avenir de Rodrigues. Equipe qu’il est sûr sera issu des rangs de son parti. « Noun retablir dialog ek moris e nou trouve sa inn port so frwi », argue-t-il.

Parmi les douze points du MR, on trouve la création de quelque 3 500 emplois dont près de 500 dans la fonction publique. Ce qui, dit-il, sera un moyen sûr de combattre le chômage dans l’île.

Nicolas Von-Mally, leader du MR et ministre de la pêche et de Rodrigues, devait également prendre le micro pour fustiger son adversaire de toujours, l’OPR. « Mo ti dir nou pa pou reponn bann kritik lot cote me bizin fer eksepsyon e donn zot zot repons », lance-t-il dès le début de son discours.

Pour lui les calomnies de l’adversaire n’ont pas prise sur la motivation de candidats que le MR aligne aux prochaines régionales.

« Ceux qui disent qu’ils ont déjà remporté les élections auront un choc le 6 février », prophétise-t-il. Sûr de son calcul politique, le ministre annonce sans détour la victoire de son « équipe de l’unité » à cette joute.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires