Elections partielles à Rodrigues : Serge Clair insiste que l’OPR n’alignera aucun candidat

Avec le soutien de

Après l’annonce des élections partielles vendredi dernier, Serge Clair, Minority leader qui avait démissionné de l’Assemblée régionale de Rodrigues le 14 mars dernier, avec cinq élus de l’OPR, dit rester sur sa décision de n’aligner aucun candidat de son parti à ces investitures. Il demande aussi au Premier ministre de réfléchir à deux fois avant tout changement au système électoral à Rodrigues.

«Nous avons démissionné de l’Assemblée régionale pour réclamer haut et fort des élections régionales et non partielles. L’OPR continuera à militer en ce sens. Nous ne donnerons aucune consigne mais laissons cela à la compréhension de nos électeurs». Tels sont les propos de Serge Clair,&nbsp leader de l’Organisation du Peuple de Rodrigues (OPR), lors d’un point de presse ce lundi 16 mai à Mont-Lubin.

Serge Clair déplore, entre autres, la «situation indigne et le transfugisme à&nbsp l’Assemblée régionale ainsi que la suspension des travaux parlementaires». Par contre, l’OPR compte organiser une deuxième marche pacifique ainsi que deux meetings les 25 et 27 mai prochains à Baie-aux-Huitres et Grande-Montagne, respectivement. Soit dans les deux régions où se dérouleront les élections partielles.

« Nous espérons ne pas nous heurter à des esprits dictateurs pour nous mettre des bâtons dans les roues», a ajouté Serge Clair. En marge des prochaines partielles le 12 juin prochain dans les deux régions mentionnées plus haut, ce dernier demande aux ‘détenteurs de pouvoir’ de respecter le code de conduite lancé pour les élections générales à Maurice le 5 mai 2010.

«L’OPR demeure un&nbsp parti de principe qui s’est servi du code de conduite à 100% lors des dernières élections à Rodrigues. Durant la période électorale pour les prochaines élections, nous demandons aux détenteurs de pouvoir de ne pas se servir des projets gouvernementaux», a-t-il dit.

Avant de demander à la Mauritius Broadcasting Corporation (MBC) de respecter, elle aussi, la période électorale en ne permettant pas aux politiciens de faire leur campagne à la radio ou à la télé. Le leader de l’OPR a également contre-attaqué les amendements au système électoral à Rodrigues. Une réclamation, rappelons-le, de Nicolas Von Mally, ministre de la Pêche et de Rodrigues, et aussi leader du Mouvement Rodriguais (MR), afin d’enlever la proportionnelle du mode d’élection à l’Assemblée régionale.

Serge Clair a lancé un appel au Premier ministre, Navin Ramgoolam&nbsp pour qu’il réfléchisse avant d’autoriser un tel changement. «On ne peut travailler dans un climat d’instabilité sociale et politique. Il n’est nullement propice d’amender une loi avant les élections. Pour commencer, l’Assemblée régionale est inexistante. Au lieu de se réunir tous les mois, elle se réunit chaque deux mois. Et sans oublier qu’elle opère dans un régime de parti unique. Pour tout amendement à la loi, nous demandons des consultations comme dans une vraie démocratie au cas où il y aura un soulèvement», a-t-il indiqué.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires