Elections partielles à Rodrigues : Mouvement lent des électeurs dans un calme exemplaire

Avec le soutien de

Un peu plus d’un électeur sur quatre avait accompli son devoir civique cinq heures après l’ouverture des bureaux de vote ce dimanche 12 juin à Rodrigues. Ces partielles se déroulent dans un calme parfait (Photo : Antonio Leong Lone (MR) et Johnny Raffaut (FPR) se saluent à Baie-aux-Huitres).

Le scrutin, qui a lieu dans deux des six régions de l’île, vise à remplacer les quatre élus de l’Organisation du peuple de Rodrigues qui avaient démissionné de l’Assemblée régionale le 13 mars dernier.

Comme on pouvait s’y attendre, l’exercice se déroule dans le calme. Dans la région 4, Baie-aux-Huîtres, sur les 4 186 électeurs inscrits, 1 230 avaient déjà voté à 11h30, soit 29,4 %. Cette région passe pour la plus chaude en ce qui concerne le présent scrutin. Les candidats du Front patriotique rodriguais (FPR), parti né de la dissension survenue en janvier dernier au sein du Mouvement rodriguais, considèrent qu’il y a là un coup à jouer, notamment au village de Baie-aux-Huîtres.

Ce qui n’a cependant pas empêché les candidats des deux principaux partis en lice, Antonio Leong Lone (MR) et Johnny Raffaut (FPR), à pied d’œuvre dans l’enceinte de l’école de la localité, de sympathiser ouvertement et de se laisser prendre en photo.

Le mouvement est légèrement plus lent dans la région 6, celle de Grande-Montagne, où à 11h30 toujours, le nombre de votants était de 1 057, soit 24,4 %.

Cette tendance est diversement commentée. Christian Léopold, député et président du MR, qui synchronisait les activités de son parti au centre de vote de Grande-Montagne, est confiant dans la victoire des candidats de son parti dans les deux régions. Il pense que la participation va s’accélérer en début d’après-midi.

La candidate Annecie Larose, rencontrée à l’école de Roche-Bon-Dieu, est tout autant confiante.

Par contre, Alex Flore affiche la prudence. Ce candidat du FPR à Baie-aux- Huîtres s’activait à faire « sortir » les électeurs à Le Chou. Il se plaint de la présence sur le terrain de l’épouse d’un haut responsable de l’Assemblée régionale et fonctionnaire de son état.

Ce qui sautait également aux yeux en cette matinée électorale, c’est l’ambiance festive qui régnait aux abords de la table installée par les agents du MR à l’entrée du centre de vote de Le Chou.

Mais comme lors de toute bataille électorale, c’est le décompte final qui a le dernier mot.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires