Elections générales : le MMM prépare déjà sa liste de candidats

Avec le soutien de

Lors de la conférence de presse du MMM en ce 27 juin, son leader, Paul Bérenger, annonce qu’il travaille sur la liste des candidats aux prochaines élections générales.

A cet effet, des consultations ont lieu avec de potentiels candidats, même des Mauriciens résidant actuellement à l’étranger. Par exemple, l’ancien ministre de l’Education, Steven Obeegadoo est sur le chemin du retour. Il a en effet décidé d’abandonner ses fonctions de directeur du programme «Education pour tous» à l’Unesco, à Paris. Le MMM pourra donc compter sur ce ténor du parti au même titre que d’autres personnages publics avec qui des pourparlers sont déjà engagés.
Paul Bérenger a un pressentiment que les élections générales auront lieu en décembre 2009. Mais, de toute façon, il confie que le «MMM se tient prêt» à toute éventualité, bien que le parti souhaite que ces élections aient lieu «dans un délai raisonnable».

De ce fait, le chef des Mauves prépare déjà la liste de candidats du MMM pour ces évènements majeurs.&nbsp «En ce qui concerne la liste des candidats, nous progressons. Ce n’est pas une coïncidence que les élections générales font partie des priorités à l’agenda de notre bureau politique, lors de ses réunions du lundi», affirme Paul Bérenger.

«Je suis actuellement en train de consulter de nombreuses personnes qui pourraient être des candidats. Elles incluent des Mauriciens qui sont à l’étranger, mais qui retourneront au pays très bientôt. D’ailleurs, depuis le 1er mai, je note une accélération des personnes qui réintègrent le MMM, les jeunes aussi…», poursuit-il.

Toutefois, Paul Bérenger précise que cette liste ne sera pas finalisée si rapidement. Sa préparation sera faite «au fur et à mesure», bien que s’il faille la présenter dans une semaine, cela ne lui posera aucun problème.

De surcroît, s’agissant des deux nouvelles recrues du bureau politique mauve, et eux aussi, potentiels candidats sur la liste du MMM, Joe Lesjongard et Sekar Naidu, Paul Bérenger déclare fièrement que ces derniers ont été très bien accueillis par les Militants. «C’est un signe de santé du MMM», conclut-il. Au chapitre de la démission de Bijaye Madhou de la MBC, Paul Bérenger déplore ce qu’il appelle en substance, une occasion manquée de placer des personnes indépendantes à la tête de la l’institution télévisuelle. Il est d’avis que le président du conseil d’administration de celle-ci, Fareed Jangeerkhan, devrait également quitter la MBC.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires