Egypte : Violentes manifestations après la libération de policiers

Avec le soutien de

La libération sous caution, mercredi 6 juillet, de sept policiers accusés d''''avoir tué des manifestants a provoqué de violentes manifestations à Suez, dans le nord-est de l''Egypte. Des centaines de personnes ont incendié des voitures de police et tenté d''envahir des bâtiments officiels.

Parmi les manifestants se trouvaient des proches des victimes tuées lors de la révolte contre le régime de Hosni Moubarak. Les manifestations avaient été particulièrement meurtrières à Suez, grande cité portuaire à l''entrée sud du canal du même nom.

Cette flambée de colère fait suite à la décision d''un tribunal de confirmer la mise en liberté sous caution de sept policiers, prononcée lundi, et le renvoi de leur procès au 14 septembre. Sept autres policiers de Suez, jugés dans cette affaire, le sont par contumace, faute d''avoir été appréhendés.

Des poursuites jugées lacunaires

Des incidents avaient déjà éclaté lundi au Caire, où siégeait le tribunal, et à Suez à la suite du renvoi du procès et des libérations sous caution. Ces incidents surviennent dans un climat tendu en Egypte autour de la question des poursuites contre les auteurs des violences policières qui ont tué 846 civils, selon un bilan officiel, et fait des milliers de blessés.

Des appels à manifester vendredi ont été lancés pour protester contre la lenteur de la justice pour punir les coupables, qu''il s''agisse des policiers sur le terrain ou de leur hiérarchie. Le nouveau pouvoir, dirigé par les militaires, a cherché à calmer le jeu en annonçant jeudi la création d''un fonds d''aide aux familles des victimes. Il a précisé lundi que ce fonds serait doté d''environ 16 millions de dollars (11 millions d''euros).

(Source : LeMonde.fr)

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires