Egypte: l''armée renforce sa présence place Tahrir

Avec le soutien de

La place Tharir au Caire est toujours occupée par les opposants au président égyptien Hosni Moubarak. Alors que les Frères musulmans ont annoncé qu’ils participeront, ce dimanche, au dialogue national.

L''''armée renforce sa présence place Tahrir, épicentre du mouvement de contestation anti-Moubarak, alors que la vie semblait doucement reprendre au Caire où de nombreux commerces ont rouvert ainsi que des routes et des ponts, ce dimanche, au 13e jour de la révolte.

Selon le quotidien français,&nbsp Libération, plus de cent tanks et autres blindés sont stationnés à l''extérieur du centre. Les soldats ont pris position sur le pont du 6-Octobre, près de Tahrir, qui a servi aux partisans du président Hosni Moubarak pour attaquer les manifestants rassemblés sur la place le 2 février. Les violences ont fait au moins 11 morts, indique&nbsp un dernier bilan officiel.

Par ailleurs, des responsables des Frères musulmans, la principale force d''opposition en Egypte, vont participer ce dimanche au dialogue national. «Nous y allons principalement pour discuter de la transition, de l''élection d''un nouveau président et d''un nouveau Parlement qui représente le peuple», a expliqué un responsable, Essam al-Aryane.

Dans un communiqué publié ce dimanche, ce parti de l’opposition annonce avoir&nbsp décidé d''«entamer un dialogue» avec les responsables du pouvoir «pour savoir à quel point ils sont prêts à accepter les demandes du peuple». Une «réunion est prévue entre des responsables des Frères musulmans et le vice-président Omar Souleimane». C''est la première fois que le régime égyptien appelle les Frères, sa bête noire, au dialogue afin de trouver une issue à la contestation populaire.

POUR RAPPEL : L’''organisation islamiste des Frères Musulmans est la plus ancienne et la plus puissante d''Egypte. La confrérie,&nbsp créée en 1928 par Hassan al-Banna, le grand-père de Tariq Ramadan, est aujourd''hui le principal mouvement d''opposition à Hosni Moubarak. Mais les Frères Musulmans égyptiens sont aussi bien plus que cela. Ils sont le mouvement islamiste le plus influent du monde arabe, celui qui a donné naissance au djihad (guerre sainte) moderne et l''a marié au salafisme (le désir de retour à un Islam des origines) venu d''Arabie saoudite. La devise des Frères Musulmans résume bien leur idéologie: «Dieu est notre but, le prophète notre chef, le Coran notre constitution, le djihad notre voie, le martyr notre plus grande espérance».

Sayyid Qutb, principal idéologue des Frères Musulmans, exécuté par pendaison par Nasser en 1966, a établi la doctrine moderne du djihad , notamment dans un livre, Jalons, publié en 1964 et écrit pendant de longues années de prison. Al-Qaida et la quasi-totalité des groupes islamiques radicaux se réclament aujourd''hui de Sayyid Qutb et de sa condamnation catégorique des gouvernements des pays musulmans non gouvernés selon la Charia. Ils sont considérés comme apostats et donc comme des objectifs légitimes du djihad. L''Egyptien Ayman a-Zawahiri, numéro deux d''al-Qaida, est un ancien des Frères Musulmans qui a été emprisonné par Nasser.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires