Education:Vasant Bunwaree annonce une refonte du système «prevoc»

Avec le soutien de

3 500 échecs ont été enregistrés lors des dernières épreuves du Certificate of Primary Education (CPE). Le ministre de l’Education Vasant Bunwaree prévoit donc une refonte du système pré-vocationnel vers lequel ces élèves seront canalisés.

Le système de pré-vocationnel, dédié aux enfants qui n’ont pas réussi aux examens du CPE ne donne pas les résultats escomptés. De ce fait, le ministre de l’Education prévoit une réforme qui prendra effet dès cette année.

«J’ai été agacé de constater que le pré-vocationnel n’apporte pas vraiment de résultats concrets. C’est ce qui m’a poussé à apporter du changement dans l’intérêt des enfants», a souligné le ministreVasant Bunwaree lors d’un point de presse le vendredi 25 janvier 2013, à Port-Louis.

Les enfants qui ont à redoubler le CPE pourront le faire directement dans les écoles pré-vocationnelles. Ceci afin de permettre à ses enfants de ne pas perdre une année et de continuer à progresser. Le ministre de l’Education affirme que cette première étape offrira la chance à ces enfants de réussir sur le plan académique tout en étant initié à une formation vocationnelle.

«Ce sera aux parents de choisir s’ils veulent que leurs enfants redoublent le CPE dans une école primaire ou dans une école secondaire. Dans le cas ou l’enfant est transféré dans une école pré-vocationnelle, la préparation à l’examen se déroulera dans cette école durant la première année. Si l’enfant réussi, il sera admis en Form I avec ceux qui sont dans le mainstream. S’il échoue, il sera promu en deuxième année de pré-vocationnel», explique Vasant Burnwaree.&nbsp

Pour le moment, quelques 2 000 parents ont choisi de placer leurs enfants dans une école pré-vocationnelle pour une deuxième tentative au CPE. Le ministre de l’Education a d’ailleurs annoncé que le délai de soumission des fiches a été étendu au 31 janvier prochain.

Outre cette mesure, le ministère de l’éducation prévoit également d’offrir la possibilité aux élèves du pré-vocationnel d’intégrer une formation au Mauritius Institute for Training and Development (MITD). Cette mesure est réservée aux élèves de la troisième et quatrième année.

«Nous comptons introduire un calendrier de travail pour ces enfants. Ceux qui sont en troisième année de pré-vocationnel auront trois jours de cours à l’école et deux jours de formation au MITD. Tandis que ceux qui en sont à leur quatrième année, passeront deux jours de cours à l’école et trois autres au MITD. Nous voulons qu’à la fin de leur passage en pré-vocationnel, ces enfants puissent être suffisamment former pour se diriger vers un métier», souligne Vassant Bunwaree.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires