Economie : Air Seychelles bat de l''aile

Avec le soutien de

La situation financière de la compagnie aérienne nationale seychelloise, Air Seychelles, a été décrite de "préoccupante" par le vice-président et ministre des Finances Danny Faure lorsqu''''il répondait mardi à une question posée par l''opposition à l''Assemblée nationale.

Danny Faure a dévoilée que pendant les neuf premiers mois de l''année financière d''Air Seychelles, qui s''achève en fin mars, la compagnie aérienne a enregistré un déficit de 10 millions d''euros, alors qu''entre 2009 et 2010, l''Etat Seychellois lui a fait trois prêts à des taux bonifiés pour un montant de 15 million d''euros, l’équivalent de 2% du PIB du pays.

Le ministre des Finances&nbsp a expliqué qu''il n''est pas question d''ouvrir le capital de la compagnie aérienne aux investisseurs privés ou des autres compagnies aériennes étrangères, même si ces dernières temps Air Seychelles a fait appel&nbsp à l''expertise étrangère, dont celle d'' Air Austral basée à La Réunion, pour l''aider à identifier les causes de problèmes auxquels elle fait face et d''en trouver des solution.

Toujours selon M.Faure, l''origine des déboires financiers d''Air Seychelles ne serait pas la concurrence ardue venant des compagnies aériennes du golfe persique, Emirates et Quatar Airways, mais plutôt la non-rentabilité des contrats passée avec d’autres compagnies aériennes et des sociétés étrangères qui a été aggravée par l''augmentation du prix du carburant et la fluctuation des taux d''échange.

Pour lui, Air Seychelles, qui a un taux d''emplissage de 88%, saura tirer d''affaire une fois qu''elle aura renégocié ces contrats.

(Source : Agence Chine Nouvelle)

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires