Economie : « Xavier-Luc Duval se réfugie derrière Moody’s », estime Paul Bérenger

Avec le soutien de

Le leader de l’opposition estime que le vice-Premier ministre et ministre des Finances se réfugie derrière Moody’s qui a rehaussé la note de Maurice (qui est passée de Baa2 à Baa 1). Alors que la&nbsp situation économique ne cesse de se détériorer, selon Paul Bérenger.

« La situation économique à Maurice continue à se détériorer ». C’est l’avis de&nbsp Paul Bérenger qui déplore que le vice-Premier ministre et ministre des Finances, Xavier-Luc Duval, se « réfugie désespérément derrière la note accordée à Maurice par la firme de notation Moody’s ».&nbsp Le mardi 26 juin, cette firme de notation a révélé que Maurice est passée de la catégorie Baa2 à la catégorie Baa1.

Le leader de l’opposition intervenait lors de la conférence hebdomadaire du Mouvement Militant Mauricien (MMM), ce samedi 30 juin, à Port-Louis. « Le chômage est en hausse et, de surcroît, la croissance enregistrée durant les trois premiers mois&nbsp de 2012 est de 3%, contrairement à l’an dernier quand&nbsp elle était de&nbsp 5,1% », a-t-il souligné.

Paul Bérenger a également rappelé que « depuis 2007, la firme Moody’s a perdu&nbsp sa crédibilité. Et Xavier-Luc Duval s’accroche à cette institution&nbsp tout comme il le fait à la Banque Mondiale dans l’affaire Bois de Rose ».

Paul Bérenger est également revenu sur les élections municipales qui auront lieu à la fin de l’année, selon lui. Il s’est plaint du fait que la nouvelle version du Local Government Act ne pénalise aucun parti si celui-ci n’aligne pas au moins une femme sur trois candidats dans chaque arrondissement « Si le Premier ministre est vraiment sérieux au sujet de la promotion de la femme au sein de la politique, qu’il propose un amendement à cet effet en disqualifiant les trois candidats du parti ou du groupe qui&nbsp ne respectent pas cette disposition en faveur de la femme», a-t-il ajouté.

Le chef de l’opposition a également évoqué la récente&nbsp visite de Navin Ramgoolam à Londres. Paul Bérenger a, en effet, rappelé que Londres n’a aucune intention d’entamer des négociations avec Maurice au sujet de notre souveraineté sur les Chagos. Comme l’a d’ailleurs indiqué le Lord Avebury en réponse à une question à la Chambre des Lords le 20 juin 2012.&nbsp « Encore une fois, le Premier ministre mauricien a été ridiculisé par la Grande-Bretagne », a déclaré le leader du MMM.

Paul Bérenger a aussi rappelé les « nombreux scandales qui refont surface ». Il a cité notamment l’affaire Board of Investment (BOI) qui fait l’objet d’une enquête du Central CID à la suite des allégations de corruption. « Jusqu’ici,&nbsp la police n’a interpellé que des petits poissons. Les gros poissons sont toujours libres. Depuis 2007, cet organisme fonctionne comme une vraie machine à sous », a-t-il ajouté.

Paul Bérenger viendra&nbsp très prochainement avec une Private Notice Question sur le « scandale Microsoft ». Pour rappel, lors d’une conférence de presse du MSM, Pravind Jugnauth avait formulé des allégations à l’encontre du Premier ministre, Navin Ramgoolam, quant à la signature d’un contrat entre l’Etat et la firme américaine Microsoft.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires