Duval réitère son défi à Bérenger : « Qu’il fasse un accord, tout de suite, avec Ramgoolam »

Avec le soutien de

Le leader du PMSD assure ses partisans à Mont Roches qu’aucune alliance MMM-PTr ne pourra se faire. Il a aussi réitéré le défi lancé, le mardi 9 mars, à Mahébourg au leader du MMM pour que ce dernier aille conclure un accord électoral avec le Premier ministre immédiatement.

Xavier-Luc Duval intervenait lors d’un congrès de son parti à Mont Roches dans la soirée du mercredi 10 mars. Les différents orateurs du PMSD ont, tous, dirigé leurs tirs vers le Mouvement Militant Mauricien (MMM) et son leader. Chacun est allé de son chapelet de qualificatifs, les uns plus colorés que les autres, visant nommément Paul Bérenger. Le leader du PMSD s’est également associé à Pravind Jugnauth pour réclamer la démission du leader de l’opposition.

«Certaines personnes croient que l’offre que je fais à Paul Bérenger pour qu’il dispose de mon ticket ne tenait que jusqu’à aujourd’hui midi. C’est une offre ouverte et maintenant qu’il n’y a plus de macadam, qu’il aille celer son accord avec Navin Ramgoolam. Moi je dis que cette alliance ne pourra se faire», affirme Xavier-Luc Duval.

Les autres intervenants à ce congrès ont tous été très critiques envers le MMM. Richard Duval, Maurice Allet où Rama Valayden, ont tous affirmé que le leader des mauves mendie une alliance avec le Parti Travailliste (PTr). Le ministre Valayden, va plus loin en déclarant que le MMM n’a pas d’autre choix. «Pour le MMM, c’est la coalition ou la disparition», déclare ce dernier.

Le leader du PMSD s’est également étendu sur le rôle d’un leader de l’opposition. Il a rappelé que c’est un poste constitutionnel très important et que le titulaire doit veiller à la bonne marche de la démocratie et dénoncer les malversations. «Paul Bérenger, lui, choisit à quel ministre il va s’attaquer selon son agenda. Il s’attaque à ceux qui font du bon travail alors qu’il y d’autres, peut-être, qui font du mauvais travail, mais il ne s’attaque pas à eux», s’étonne Xavier-Duval.

Reprenant l’argument de Pravind Jugnauth qui réclame la démission de Paul Bérenger comme leader de l’opposition Xavier Duval déclare,&nbsp «aujourd’hui moi aussi je lui demande de démissionner».

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires