Distribution d’eau : Mare-Longue et La Marie reliés la semaine prochaine

Avec le soutien de

Avec l’arrivée du mois d’octobre, un des trois mois les plus secs de l’année, avec septembre et novembre, la Central Water Authority (CWA) a annoncé les nouvelles dispositions pour l’approvisionnement en eau, surtout sur le plateau central. Notamment, la fin des travaux de canalisation reliant Mare-Longue à la Marie pour la fourniture d’eau dans cette région de l’île.

La fourniture d’eau dans les Plaines-Wilhems restera toujours critique pendant les mois d’octobre et de novembre. Cependant, dès la semaine prochaine, le plateau central pourra compter à nouveau sur les réserves en eau de Mare-Longue. Afin de parer à une situation identique à celle de la période de sécheresse en 2010, la CWA avait coupé la fourniture en eau de ce réservoir en janvier dernier.

Ainsi le raccordement de 5,4 kilomètres de Mare-Longue à celui de la Marie, qui a été entrepris trois mois de cela, sera fin prêt la semaine prochaine. C’est l’annonce faite par Deva Aukle, directeur général par intérim de la CWA, lors d’un point de presse ce jeudi 29 septembre.&nbsp

Il précise toutefois que cette connexion n’augmentera en aucun cas la production de Mare-aux-Vacoas, mais qu’elle agira plutôt comme une source additionnelle, fournissant 20 000 mètres cubes d’eau par jour au plateau central. Le directeur général par intérim de la CWA a précisé que cette mesure a permis&nbsp de restaurer le niveau de Mare-Longue à 98 % de sa capacité.
Il a de plus ajouté que la situation n’est pas la même dans les régions du Sud, de l’Est et du Nord, mais que la CWA garde toujours un œil attentif, pour parer à toute éventualité.

Jeet Munbauhal, chef ingénieur à la CWA, a pour sa part parlé d’une distribution d’eau normale&nbsp à l’exception des régions desservies par Mare-aux-Vacoas. Au quotidien, le Nord pourra compter sur 15 à 18 heures de fourniture en eau, alors que Moka, les Plaines-Wilhems et Rivière-Noire auront entre quatre&nbsp à 11 heures de distribution.

Prem Saddul, président de la CWA avance que ces parties de l’île bénéficieront également de sources supplémentaires, notamment celles de Magenta, avec l’accord de la propriété sucrière de Médine, et de la digue de Valetta, suite à une autorisation de la propriété de Mon Désert Alma afin de pallier tout manque d’eau, dans les villages de Dagotière, Quartier Militaire, l’Avenir entre autres.

Prem Saddul souligne qu’il faudra toutefois réduire la sortie de Mare-aux-Vacoas en vue de renforcer le stockage pour éviter pareille situation en 2012.

Ce dernier demande en outre la collaboration du public pour une utilisation rationnelle de l’eau potable : « Notre appel, c’est de se servir de l’eau non-potable pour des besoins non-potables. Après tout, c’est en période de crise qu’on trouve les solutions », a-t-il soutenu.

Par la même occasion, la CWA a lancé une campagne de sensibilisation et d’éducation ce 29 septembre qui touchera en grande partie les écoles et collèges. Cet exercice coûtera quelque Rs 2 millions.

En attendant que la situation s’améliore, cet organisme se penche sur d’autres moyens pour une meilleure gestion de l’eau. Notamment, encourager les hôtels, restaurants, complexes résidentiels sous l’Integrated Resort Scheme (IRS) ou autres gros consommateurs d’eau à créer des unités de dessalement de l’eau de mer. La CWA compte également sensibiliser les foyers pour le captage d’eau de pluie pour des besoins non-potables.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires